Peu de stades au monde peuvent prétendre au titre de monument historique. Pourtant le stade Mario Filho, plus connu sous le nom de Maracanã, avec son enceinte gigantesque, son énorme capacité et son architecture majestueuse, est sans aucun doute de ceux-là. Construit au cœur de Rio De Janeiro à l'occasion de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 1950, ce lieu mythique aura été le témoin de quelques-uns des plus grands moments de l'histoire du football brésilien et mondial.
Connu dans le monde entier, le Maracanã fait aujourd'hui figure de légende dans toute l'Amérique latine. On parle de lui comme d'une forteresse imprenable. Lorsque l'on doit jouer au Maracanã, une bonne performance ne suffit pas toujours pour emporter la victoire. Au fil des ans, la pelouse la plus célèbre du monde aura été foulée par les plus grands joueurs brésiliens, tels Pelé, Garrincha, Zico ou encore Romario, sous les acclamations de 183 000 supporters totalement fanatiques. Ici, seuls les plus forts survivent.

Un stade à la mesure de la grandeur du Brésil
A la fin des années 40, les Brésiliens ont l'ambition de construire le plus grand stade du monde. La Coupe du Monde de la FIFA va leur fournir un prétexte idéal. Construit pour servir d'écrin à la victoire des Auriverdes lors de la prochaine compétition mondiale, le Maracanã monopolise toutes les attentions.

Les travaux débutent en 1948 et nécessitent le concours de plus de 10 000 ouvriers, qui doivent travailler sans relâche sous l'implacable soleil carioca. Lorsque les travaux prennent fin, la nouvelle enceinte dépasse de 43 000 places le détenteur de l'ancien record du monde, le Hampden Park de Glasgow. A cette époque, le journal A Noite se fait l'écho de l'immense fierté ressentie par tout le peuple brésilien : "Aujourd'hui, le Brésil possède le plus grand et le plus beau stade du monde. Désormais, le monde va pouvoir admirer nos exploits dans un cadre digne de notre grandeur."

L'inauguration officielle de ce tout nouveau stade a lieu avant le match d'ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA 1950. C'est là que le Brésil, pays organisateur, disputera cinq de ses six matches, le dernier ayant lieu au Pacaembú. Sous la houlette de Flavio Costa, le Brésil est le grand favori de la compétition. Personne ne semble pouvoir lui résister, aussi les Auriverdes abordent l'ultime rencontre face à l'Uruguay en pleine confiance, après avoir successivement dominé la Suède et l'Espagne 7:1 et 6:1. La compétition étant à l'époque organisée sous la forme d'un championnat, les Brésiliens n'ont alors besoin que d'un simple match nul face à leurs voisins uruguayens pour consacrer leur suprématie.

Maracanazo, un souvenir qui ne mourra jamais
La 'finale' se dispute donc le 16 juin 1950, devant 174 000 spectateurs, selon les chiffres officiels. Toutefois, de nombreuses personnes jugent cette estimation très en dessous de la réalité. Parmi les personnes présentes ce jour-là, on trouve notamment João Havelange, Président de la FIFA de 1974 à 1998. Il se souvient : "Il y avait au moins 220 000 personnes dans le stade", l'équivalent à 10 % de la population de la ville à l'époque.

Le match part sur de bonnes bases et tout semble se dérouler comme prévu lorsque Friaca donne l'avantage au Brésil. Mais la réponse des Uruguayens est cinglante : Juan Schiaffino et Alcides Ghiggia trouvent tour à tour le chemin des filets et offrent contre toute attente la victoire et le titre aux Charrúas. Au coup de sifflet final, il ne règne plus dans le stade qu'un silence de mort, presque surnaturel, une atmosphère de désastre. Dès le lendemain, les médias parlent du 'Maracanazo' pour évoquer l'incroyable succès des Uruguayens. Aujourd'hui encore, ce terme est fréquemment utilisé lorsqu'une équipe parvient à s'imposer sur cette fameuse pelouse.

"A l'issue de la rencontre, on pouvait voir des adultes contenir leurs larmes à grand peine. Certains supporters, persuadés que le Brésil était champion du monde, avaient quitté le stade alors que le score était encore de un partout. Avant même qu'ils n'aient atteint la sortie, leur rêve était parti en fumée", raconte Havelange.
La légende dit que le Président de la FIFA de l'époque, le Français Jules Rimet, était en train de descendre des tribunes pour offrir le trophée aux Brésiliens, mais les Uruguayens avaient changé le cours de l'histoire et remporté le titre suprême alors qu'il n'avait pas encore atteint la pelouse. Surpris par la tournure des événements, Rimet se serait alors discrètement débarrassé du discours de félicitation rédigé en l'honneur du Brésil et se serait contenté de présenter la coupe au héros du jour, l'Uruguayen Obdulio Varela.

Certains pensent que le Brésil n'a jamais vraiment réussi à oublier cette défaite. Pourtant, le 16 juillet 1989, sur le même terrain, un but inscrit par Romario a suffi aux Brésiliens pour venir à bout de l'Uruguay en finale de la Copa América et pour laver partiellement cet affront.

Des records, des stars et un terrain pour deux
De nombreux clubs de Rio utilisent aujourd'hui le stade du Maracanã lorsqu'ils doivent disputer des rencontres importantes ou décisives. Chaque année, le grand classique du championnat brésilien, le 'Fla-Flu', rencontre qui oppose Flamengo à Fluminense, se dispute sur ce terrain. Cette rencontre est considérée comme un des plus grands événements sportifs de la saison, et ce dans toute l'Amérique du Sud.

Le Maracanã a également été le témoin de quelques-uns des plus grands moments de l'histoire du football brésilien, comme le 1 000ème but de Pelé en 1969. C'était le 19 novembre et O Rei jouait sous les couleurs de Santos, contre Vasco da Gama. Quand Pelé trompa Edgardo Andrada sur penalty à la 34ème minute, le terrain fut littéralement envahi par les supporters et les journalistes, obligeant l'arbitre à interrompre la rencontre.

L'un des chapitres les plus poignants et les plus symboliques de l'histoire du stade a été écrit le 20 janvier 1983, lorsque la dépouille de Garrincha, l'un des plus grands joueurs de l'histoire du Brésil, a été présentée au Maracanã. Des milliers de supporters avaient fait le déplacement pour rendre un dernier hommage à leur idole disparue.

En 2000, 50 ans après le fameux 'Maracanazo', le Maracanã accueille la finale de la première édition de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Plus de 73 000 personnes assistent au succès de Corinthians sur Vasco da Gama dans une finale 100 % brésilienne.

Après avoir accueilli la conquête la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 par le Brésil victorieux 3:0 de l'Espagne en finale, le stade de Rio de Janeiro sera encore à l'honneur lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. Il accueillira sept matchs en tout, plus que tout autre, dont la finale le 13 juillet 2014.

Respectant la structure originale du stade, le projet de sa rénovation comprenait la démolition de l'anneau inférieur de sièges, la construction d'un nouvel anneau offrant une meilleure visibilité, l'expansion des rampes d'accès et le remplacement de tous les sièges. Le stade est également équipé d'un nouveau toit avec un système de collecte des eaux pluviales. La façade, qui a été classée par l'Institut National du Patrimoine Historique et Artistique, reste intacte, à l’image de sa glorieuse histoire.

Selon les mots de Pelé : "Le Maracanã est un lieu privilégié pour tous les Brésiliens, mais surtout pour moi. C'est là que j'ai marqué mon premier but pour les Auriverde contre l'Argentine, et aussi où j'ai marqué mon 1 000ème but professionnel des années plus tard. Quelque 1 700 personnes ont joué sur ce terrain et l'aura de cet endroit est extraordinaire. "

Matches accueillis

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 1950 ™

FIFA WC 1954 Prel. Comp.

14 mar. 1954
14 mar. 1954
Match
Phase de groupe
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
14mar.
Brésil
BrésilBRA
Chili
ChiliCHI
Fin
Fin
1-0
21 avr. 1954
21 avr. 1954
Match
Phase de groupe
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
21avr.
Brésil
BrésilBRA
Paraguay
ParaguayPAR
Fin
Fin
4-1

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1958 - Amérique du Sud

21 avr. 1957
21 avr. 1957
Match
Groupe 1
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
21avr.
Brésil
BrésilBRA
Pérou
PérouPER
Fin
Fin
1-0

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1970 - Amérique du Sud

21 août 1969
21 août 1969
Match
Groupe 2
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
21août
Brésil
BrésilBRA
Colombie
ColombieCOL
Fin
Fin
6-2
24 août 1969
24 août 1969
Match
Groupe 2
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
24août
Brésil
BrésilBRA
Venezuela
VenezuelaVEN
Fin
Fin
6-0
31 août 1969
31 août 1969
Match
Groupe 2
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
31août
Brésil
BrésilBRA
Paraguay
ParaguayPAR
Fin
Fin
1-0

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1978 - Amérique du Sud

09 mar. 1977
09 mar. 1977
Match
Groupe 1
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
09mar.
Brésil
BrésilBRA
Colombie
ColombieCOL
Fin
Fin
6-0
20 mar. 1977
20 mar. 1977
Match
Groupe 1
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
20mar.
Brésil
BrésilBRA
Paraguay
ParaguayPAR
Fin
Fin
1-1

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1982 - Amérique du Sud

22 mar. 1981
22 mar. 1981
Match
Groupe 1
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
22mar.
Brésil
BrésilBRA
Bolivie
BolivieBOL
Fin
Fin
3-1

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1986 - Amérique du Sud

23 juin 1985
23 juin 1985
Match
Groupe 3
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
23juin
Brésil
BrésilBRA
Paraguay
ParaguayPAR
Fin
Fin
1-1

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1990 - Amérique du Sud

03 sept. 1989
03 sept. 1989
Match
Groupe 3
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
03sept.
Brésil
BrésilBRA
Chili
ChiliCHI
Fin
Fin
2-0

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1994 - Amérique du Sud

19 sept. 1993
19 sept. 1993
Match
Groupe B
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
19sept.
Brésil
BrésilBRA
Uruguay
UruguayURU
Fin
Fin
2-0

Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon, Comp.Prel. CONMEBOL

28 juin 2000 - 21:40 Heure Locale
28 juin 2000
Match
Tournoi qualificatif
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
28juin
Brésil
BrésilBRA
Uruguay
UruguayURU
Fin
Fin
1-1
03 sept. 2000 - 17:00 Heure Locale
03 sept. 2000
Match
Tournoi qualificatif
Estádio do Maracanã
Rio De Janeiro
03sept.
Brésil
BrésilBRA
Bolivie
BolivieBOL
Fin
Fin
5-0

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 2010 - Amérique du Sud

Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 ™

Tournois Olympiques de Football, Rio 2016 - Femmes

Tournois Olympiques de Football, Rio 2016 - Hommes