Si les murs du vieil Olympiastadion de Berlin pouvaient parler, nul doute que l'on pourrait passer des jours entiers à écouter leurs anecdotes retraçant près de 80 ans d'histoire. La majestueuse enceinte de la capitale allemande a tout connu, ou presque, entre guerre mondiale, Jeux olympiques, Coupes du Monde de la FIFA™ et autres finales épiques.

Les origines du stade ne sont pourtant pas des plus glorieuses. Il a été conçu par l'architecte Werner March, qui devait en faire un symbole de la puissance du Troisième Reich. Cent mille personnes y ont alors pris place pour les Jeux Olympiques de 1936, ce qui en faisait à l'époque l'un des plus grands stades au monde. Il est également l'un des rares édifices bâtis par le régime national-socialiste à avoir survécu aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Inspirée des stades antiques, sa forme ovale est dotée d'une ouverture sur la façade ouest, au-dessus de la porte de Marathon, offrant ainsi une superbe vue sur le clocher érigé à côté. De nombreuses sculptures ornent les couloirs de l'arène, qui se trouve au sein du parc olympique de la ville. Celui-ci, qui abrite également la piscine olympique, est encore aujourd'hui le lieu privilégié de manifestations sportives, de concerts ou d'autres grands événements.

Un record qui tient toujours
Durant la Seconde Guerre mondiale, les catacombes du stade ont servi d'abri antiaérien, mais aussi d'usine de production souterraine. À la fin du conflit, les dégâts constatés sur le site étaient relativement peu importants.

Depuis 1963, année de création de la Bundesliga, le Hertha Berlin organise en outre ses rencontres à domicile à l'Olympiastadion. En septembre 1969, 88 075 spectateurs se sont massés dans les tribunes pour un match face au FC Cologne, ce qui constitue à l'heure actuelle le record absolu pour un match du championnat d'Allemagne.

Naturellement, l'enceinte a également accueilli la Coupe du Monde de la FIFA 1974™. Face à la concurrence du Stade Olympique de Munich, elle a dû toutefois se contenter de trois matches de la phase de groupes, malgré son statut de plus grand stade de la phase finale et son toit nouvellement construit au-dessus d'une partie des travées. Aussi bien la RFA (1:0 contre le Chili) que la RDA (1:1 contre ce même Chili) ont eu l'honneur d'y évoluer.

Il a fallu ensuite attendre près de 30 ans avant que l'arène vieillissante ne redevienne un superbe écrin du football moderne. De grands travaux de rénovation et de modernisation ont été entrepris entre 2000 et 2004, en vue de la Coupe du Monde 2006. À cette occasion, quatre matches de groupes, le quart de finale entre l'Allemagne et l'Argentine (1:1, 5:3 t.a.b.) ainsi que la finale entre l'Italie et la France (1:1, 6:4 t.a.b.) ont eu lieu dans ce site historique.

Un monument admiré
Dans le cadre de ces aménagements, la pelouse a été plantée en dessous du niveau du sol et la piste d'athlétisme, tout autour, a adopté la couleur bleue du club local. L'une des plus importantes modifications reste la construction d'un toit permettant d'abriter la totalité des 74 649 places. Le coût global des travaux s'est élevée à 242 millions d'euros. L'ovale fait désormais 300 mètres de long et 230 mètres de large. La façade et la porte de Marathon, entrée principale du bâtiment, n'ont pas été modifiées en raison de leur statut de monument "historique". En 2005, une fois les rénovations terminées, l'UEFA a accordé à l'Olympiastadion le grade de stade cinq étoiles.

"Le nouvel Olympiastadion de Berlin est une enceinte sportive ultramoderne et multifonctionnelle destinée au football, à l'athlétisme et au divertissement", expliquait alors Otto Schily, le ministre de l'Intérieur de l'époque. "Berlin possède ainsi non seulement l'un des meilleurs stades d'Europe, mais aussi un monument admiré dans le monde entier".

À ce jour, l'Allemagne a disputé plus de 30 matches dans l'enceinte berlinoise, dont le déjà légendaire 4:4 face à la Suède en octobre 2012 comptant pour les qualifications pour Brésil 2014. Les hommes de Joachim Löw ont mené 4:0 avant de voir leurs adversaires arracher l'égalisation dans le temps additionnel. En 104 ans d'histoire, c'était la première fois que la Nationalmannschaft ne s'imposait pas après avoir compté une telle avance.

Toujours à la pointe
Mais la sélection nationale est loin d'être la seule à abreuver l'Olympiastadion d'anecdotes en tout genre. La finale de la Coupe d'Allemagne a lieu ici même tous les ans depuis 1985, tandis que l'équipe de football américain du Berlin Thunder a évolué dans ce stade durant plusieurs saisons. En 2009, l'IAAF a également décidé d'y organiser les championnats du monde d'athlétisme.

L'arène répond encore et toujours aux plus hautes exigences modernes, comme le prouve le choix de l'UEFA d'y tenir la finale de la Ligue des champions 2015.

Matches accueillis

Tournoi Olympique de Football Berlin 1936

10 août 1936 - 17:00 Heure Locale
10 août 1936
Match 13
Olympic Football Tournament Final
Demi-finales
Olympiastadion de Berlin
Berlin
10août
Italie
ItalieITA
Norvège
NorvègeNOR
Fin
Fin
2-1
Victoire de Italie en prolongation
Vict. a.p.
11 août 1936 - 17:00 Heure Locale
11 août 1936
Match 14
Olympic Football Tournament Final
Demi-finales
Olympiastadion de Berlin
Berlin
11août
Pologne
PolognePOL
Autriche
AutricheAUT
Fin
Fin
1-3
13 août 1936 - 16:00 Heure Locale
13 août 1936
Match 15
Olympic Football Tournament Final
Match pour le bronze
Olympiastadion de Berlin
Berlin
13août
Norvège
NorvègeNOR
Pologne
PolognePOL
Fin
Fin
3-2
15 août 1936 - 16:00 Heure Locale
15 août 1936
Match 16
Olympic Football Tournament Final
Match pour l'or
Olympiastadion de Berlin
Berlin
15août
Italie
ItalieITA
Autriche
AutricheAUT
Fin
Fin
2-1
Victoire de Italie en prolongation
Vict. a.p.

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1998 - Europe

06 sept. 1997 - 01:00 Heure Locale
06 sept. 1997
Match 24
FIFA World Cup™ Qualifier
Groupe 9
Olympiastadion de Berlin
Berlin
06sept.
Allemagne
AllemagneGER
Portugal
PortugalPOR
Fin
Fin
1-1

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006 ™

UEFA EURO 2012 Prel. Comp.

08 oct. 2010 - 20:45 Heure Locale
08 oct. 2010
Match 0
Continental Qualifier
Olympiastadion de Berlin
Berlin
08oct.
Allemagne
AllemagneGER
Turquie
TurquieTUR
Fin
Fin
3-0

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011 ™

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 2014 - Europe