Anfield est aujourd'hui si étroitement associé à Liverpool que certains fans auront sans doute bien du mal à croire que ce stade emblématique du football anglais aurait pu appartenir à Everton, le grand rival des Reds. Sans une sombre dispute à propos du loyer, les Toffees occuperaient sans doute toujours les lieux. Depuis plus d'un siècle, cette arène unique en son genre a donc été le théâtre des plus grands exploits de Liverpool. Bill Shankly et Bob Paisley, qui ont donné leurs noms aux portes du stade, ont fait les beaux jours d'Anfield pendant l'âge d'or du club.

À l'origine, cette enceinte avait pourtant été dessinée spécialement pour Everton, en quête d'un nouveau terrain de jeu. À cette époque, les Toffees attirent alors trop de monde pour continuer à se produire à Stanley Park. Le président John Houlding négocie donc avec un brasseur local la location du stade, qui ouvre ses portes en 1884. Pour sa première sortie à Anfield, Everton écrase Earlstown 5:0. Dans la foulée, Houlding s'empresse d'acquérir le terrain. Sacré champion d'Angleterre en 1891, le club décide de rénover les lieux, afin d'accueillir toujours plus de spectateurs. Parallèlement, le président Houlding augmente le loyer. Les responsables d'Everton ne tardent pas à se lasser de ce petit jeu. Ayant acquis le terrain qui va devenir Goodison Park, ils plient rapidement bagages.

Houlding se retrouve soudain avec un stade sans équipe. Fondé en 1892, le Liverpool Football Club remporte son premier match de championnat à Anfield 4:0 contre Lincoln, dès l'année suivante. Après avoir fini en tête de la Second Division dès leur première saison, les Reds décrochent leur première couronne nationale à l'issue de l'exercice 1900/01. Cinq ans plus tard, ils ajoutent une nouvelle ligne à leur palmarès. Pendant ce temps, de nouveaux travaux de rénovation sont menés dans le stade. En 1906, le fameux Spion Kop, connu dans le monde entier sous le nom de Kop, est enfin achevé.

Liverpool obtient deux nouveaux titres de champion d'Angleterre avant que ses responsables ne décident de nouveaux travaux, afin de permettre au Kop d'accueillir 30 000 personnes en 1928. Ces nombreux aménagements font d'Anfield une enceinte gigantesque, capable de contenir des foules impressionnantes. En 1952, le stade enregistre son record d'affluence : 61 905 personnes assistent au match entre les Reds et Wolverhampton.

Le début de l'ère Shankly
Le club se prépare alors à entrer dans un véritable âge d'or. En 1959, Shankly s'installe au poste d'entraîneur. Il réquisitionne une petite salle près des vestiaires pour en faire un lieu de réunion pour tout l'encadrement technique. La célèbre Boot Room est née. Ce lieu mythique a été le témoin d'innovations tactiques extraordinaires et d'échanges passionnés. Il a aussi vu grandir les futurs entraîneurs du club. Shankly, Paisley, Joe Fagan, Reuben Bennett et Tom Saunders sont considérés comme les inventeurs de la Boot Room. Les trois premiers ont remporté dix titres de champion d'Angleterre et quatre Coupes d'Europe au total.

Bien entendu, l'influence de Shankly ne se limite pas à cette salle légendaire. Mécontent de la qualité des installations, l'entraîneur des Reds exige d'ambitieux travaux. Une nouvelle tribune est construite sur Kemlyn Road en 1963, après le retour du club parmi l'élite. À l'issue d'une mémorable victoire 5:0 sur Arsenal, ponctuée par des buts de Ian St John, Alf Arroswmith, Roger Hunt et un doublé de Peter Thompson, Liverpool renoue en 1964 avec un titre de champion qui lui échappait depuis près de deux décennies. Dans la foulée, la tribune d'Anfield Road est reconstruite.

Pleins feux sur Anfield
L'ambiance très particulière qui règne à Anfield fait partie du folklore du football mondial. Le spectacle dans les travées n'est jamais aussi intense que lors d'une grande soirée européenne. Suite à ce fameux sacre, l'équipe de Shankly effectue ses premiers pas sur la scène continentale. Très vite, les Reds se prennent de passion pour la Coupe d'Europe, comme en témoigne leur superbe victoire 3:1 sur l'Inter Milan en demi-finale aller de la compétition. Hunt, St John et Ian Callaghan font mouche devant 54 000 spectateurs entièrement acquis à leur cause. Cette belle victoire n'empêchera cependant pas les Nerazzurri de remporter le trophée quelques semaines plus tard.

Il faut attendre l'avènement de Paisley, le successeur de Shankly, pour voir Liverpool dominer enfin le football européen. Les Reds remportent la Coupe UEFA lors de la dernière saison de Shankly à la tête du club. En 1976, Paisley réédite l'exploit. À cette époque, les habitués du Kop rêvent de voir leur équipe se lancer à nouveau à la conquête de la fameuse Coupe aux grandes oreilles. Le quart de finale retour contre Saint-Étienne à Anfield constitue un chapitre important de la légende du stade. Finalistes malheureux l'an passé, les Verts abordent la rencontre avec un léger avantage, suite à leur courte victoire 1:0 à l'aller. Kevin Keegan ouvre le score après deux minutes de jeu, mais les visiteurs égalisent et ramènent le score à 2:1 sur l'ensemble des deux manches. Ray Kennedy double la mise pour les Reds ; les Stéphanois conservent néanmoins l'avantage en vertu de la règle des buts marqués à l'extérieur. À quelques minutes de la fin, David Fairclough entre en jeu à la place de John Toshack. Devant un Kop en extase, ce dernier inscrit le but de la qualification. Ce succès lance Liverpool sur la voie d'un premier sacre européen. En finale à Rome, les Anglais dominent le Borussia Mönchengladbach.

Anfield connaîtra encore bien d'autres soirées mémorables, y compris à une époque assez récente. En 2001, les Reds s'imposent 1:0 en demi-finale retour de la Coupe UEFA devant une équipe de Barcelone pourtant donnée largement favorite. Gary McAllister inscrit l'unique but de la partie sur penalty et envoie Liverpool en finale d'une compétition continentale pour la première fois depuis 16 ans. Les habitués du Kop n'ont pas oublié non plus la frappe phénoménale de Steven Gerrard contre l'Olympiakos, synonyme de qualification pour la deuxième phase de la Ligue des champions de l'UEFA en 2004/05. Cette année-là, les Reds remportent l'épreuve devant l'AC Milan, à la surprise générale. En finale, Gerrard conforte son statut de légende du club en inscrivant un nouveau but décisif.  

Bien entendu, le stade a aussi vécu son lot d'émotions fortes en championnat. La frappe victorieuse de Michael Thomas, qui a offert le titre à Arsenal en 1988/89 aux dépens de Liverpool, est encore dans toutes les mémoires. L'un des matches les plus spectaculaires de l'histoire de la Premier League a eu lieu à Anfield. En 1996, Liverpool a battu Newcastle 4:3 au terme d'une rencontre riche en suspense, au cours de laquelle le sort de la partie a basculé à de nombreuses reprises. Stan Collymore a inscrit le but de la victoire après deux minutes de temps additionnel.

La même année, Anfield a accueilli plusieurs matches de l'UEFA EURO. Trois décennies plus tôt, les organisateurs de la Coupe du Monde de la FIFA 1966™ lui avaient préféré Goodison Park. Trois matches de groupes ont eu lieu dans l'antre des Reds, au cours desquels l'Italie, la Russie et la République tchèque se sont distinguées. Le stade a également été le cadre d'un quart de finale entre la France et les Pays-Bas, remporté 5:4 aux tirs au but par les Bleus après un nul vierge.

Les deux frères ennemis des bords de la Mersey se sont récemment retrouvés pour rendre un hommage émouvant aux 96 victimes de la tragédie de Hillsborough, survenue en 1989. Des dirigeants des deux clubs ont assisté ensemble à une cérémonie organisée en 2013 à Anfield. Une rumeur persistante laissait entendre que les deux équipes pourraient partager un même stade, mais les responsables des Reds ont formellement démenti cette information. Ils ont également annoncé leur intention de rénover Anfield, plutôt que de déménager à Stanley Park. La capacité du stade devrait ainsi atteindre les 60 000 places. Tout porte donc à croire que le lien très fort qui unit Liverpool et Anfield n'est pas près de se rompre.

Matches accueillis

Qualifications Coupe du Monde de la FIFA 1978 - Europe

12 oct. 1977
12 oct. 1977
Match
Groupe 7
Anfield
Liverpool
12oct.
Pays de Galles
Pays de GallesWAL
Ecosse
EcosseSCO
Fin
Fin
0-2

Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002, Comp.Prel. UEFA

24 mar. 2001 - 15:00 Heure Locale
24 mar. 2001
Match
Groupe 9
Anfield
Liverpool
24mar.
Angleterre
AngleterreENG
Finlande
FinlandeFIN
Fin
Fin
2-1