Avec un bond de la 25ème à la septième place en un an, la France a signé la "Progression de l'Année" en 2016 au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola. FIFA.com se penche sur les ingrédients gagnants de cette spectaculaire remontée de l'équipe de Didier Deschamps dans la hiérarchie mondiale.

Il y a d'abord eu cette quasi-invincibilité des Bleus qui n'ont perdu qu'une seule fois en 17 sorties cette année. Malheureusement, cette unique défaite est intervenue au pire moment, lors la finale de l'UEFA EURO 2016 à domicile contre le Portugal. Après un parcours séduisant, avec notamment une victoire contre l'Allemagne en demi-finale, elle a été foudroyée en prolongation par le but d'Eder.

Cette aventure a tout de même permis à la France de faire un bond de dix places au classement, et de se maintenir à la septième place en cette fin d'année grâce à son bon départ dans les qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA. Les Tricolores ont su rebondir après leur cauchemar de Saint-Denis et occupent le première place du Groupe A dans la course pour Russie 2018. Après un faux départ contre le Belarus (0:0), ils ont dominé la Bulgarie (4:1), les Pays-Bas (0:1) et la Suède (2:1).

Nouveaux patrons et nouvelles têtes
Didier Deschamps peut être fier d'afficher un tel bilan sur les 12 mois écoulés malgré les secousses qui ont ébranlé l'année des Bleus. Entre les suspensions de cadres comme Karim Benzema et Mamadou Sakho, la méforme de Mathieu Valbuena et les forfaits de Raphaël Varane et de Lassana Diarra juste avant l'Euro, le sélectionneur a parfaitement géré son effectif en favorisant l'émergence de nouveaux patrons et en apportant du sang neuf à la sélection.

En attaque, Antoine Griezmann a confirmé qu'il était le nouveau maître à jouer de l'équipe, avec notamment son doublé en demi-finale de l'Euro contre l'Allemagne. Dimitri Payet s'est lui aussi affirmé comme l'un des leaders techniques de la sélection en marquant des buts importants, tout comme Paul Pogba dont le rayonnement au milieu de terrain et les inspirations le rendent incontournable, à seulement 23 ans. 

Entre fin 2015 et début 2016, Deschamps a également intégré des jeunes comme Anthony Martial et Kingsley Coman qui se sont montrés précieux dans le rôle de dynamiteurs de défenses sur les côtés. Quant à N'Golo Kanté, sa saison de rêve avec Leicester a été récompensée par une première sélection en mars, convaincante puisqu'il a débuté l'Euro en tant que titulaire au milieu.

S'il s'est toujours appuyé sur un noyau stable pour constituer son groupe, Deschamps a aussi su garder la porte et l'esprit ouverts et rappeler des anciens que l'on pensait fâchés avec la sélection. Il l'a une nouvelle fois démontré en 2016 en maintenant sa confiance à André-Pierre Gignac alors qu'il évolue au Mexique, ou en rappelant Adil Rami juste avant l'Euro ou encore Kevin Gameiro pour le début des qualifications pour la Coupe du Monde. 

Et si la campagne pour Russie 2018 continue sur cette lancée dans les mois qui viennent, la France peut encore poursuivre sa belle progression au Classement FIFA/Coca-Cola, et peut-être se rapprocher encore des sommets du début des années 2000.