• Andorre est la sélection qui a le plus progressé au Classement mondial FIFA/Coca-Cola de juin
  • Elle a atteint la 129ème place, son meilleur classement depuis 2006
  • Après 86 matches sans victoire, elle a battu Saint-Marin et la Hongrie en 2017

Andorre doit toujours se pincer pour croire à l'année de rêve qu'elle est en train de réaliser, la meilleure de son histoire et encore, la petite principauté des Pyrénées pourrait aller encore plus haut d'ici la fin 2017. En l'espace de sept mois, grâce notamment à sa victoire face à la Hongrie, Andorre a fait une progression fulgurante au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. C'est même la sélection qui a enregistré la plus forte ascension - 57 places - en juin, pour atteindre le 129ème rang, son meilleur classement depuis 2006.

"Nous sommes en train de vivre un moment exceptionnel par rapport à ce qui constitue notre réalité, que tout le monde connaît. L'année 2017 restera inoubliable", explique à FIFA.com le capitaine Ildefons Lima, qui est aussi le joueur qui a disputé le plus de rencontres internationales (106) avec Andorre, à égalité avec Óscar Sonejee, aujourd'hui à la retraite.

Andorre avait débuté l'année en 203ème position, avec comme antécédents 86 matches consécutifs sans connaître la victoire. Mais la victoire sur Saint-Marin, en amical en février 2017, a provoqué un déclic chez les Andorrans. "Cette victoire nous a donné un supplément de force dans notre travail et nous a apporté une sérénité que nous n'avions pas. Qu'on le veuille ou non, perdre à chaque fois est très pesant", avoue Ildefons.

Le sélectionneur Koldo explique les progrès de son équipe par "la quantité de choses que nous sommes capables d'améliorer au jour le jour". Il reconnaît également que cette victoire en déplacement a été libératrice. "Nous avons retiré de nos épaules quelque chose qui pesait plus lourd que nous ne le pensions."

Le point pris contre les Iles Féroé dans le tournoi préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, le premier glané par Andorre en 11 ans et demi de participation aux qualifications mondialistes, a lui aussi servi de catalyseur. Mais le grand événement a eu lieu le 9 juin dernier à Andorre-la-Vieille, avec ce succès 1:0 sur la Hongrie, alors 33ème au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. "Cette victoire est la plus importante de l'histoire de notre sélection", assure Lima. "La précédente en phase de qualifications datait de 2005, contre la Macédoine, mais je crois qu'on ne peut pas comparer les deux résultats."

Objectif "compétitif" 
Rappelons qu'Andorre est une fédération qui compte 550 licenciés chez les seniors et, si l'on enlève les étrangers, 150 joueurs éligibles pour représenter la principauté. La sélection ne compte qu'un seul joueur professionnel, Marc Vales, qui évolue dans le club finlandais de SJK Seinäjoki, et un semi-professionnel, Max Llovera, qui défend les couleurs de Lleida Esportiu, en deuxième division espagnole. "C'est quelque chose qui décuple le mérite de ce que les joueurs sont en train de faire depuis le début de l'année", commente Koldo.

Lima estime quant à lui que ces bons résultats vont imposer une forme de respect chez les futurs adversaires. "Nous savons qui nous sommes, mais les autres équipes vont commencer à se dire 's'ils ont battu la Hongrie, ils ne sont peut-être pas aussi mauvais qu'on veut bien le dire'. Évidemment, des équipes comme le Portugal ou la Suisse ne vont pas commencer à trembler devant nous, mais d'autres sélections vont nous prendre un peu plus au sérieux."

Andorre avait atteint son plus haut niveau au Classement mondial en 2005, avec une 125ème place décrochée au bénéfice de son nombre record de points pris dans des qualifications mondialistes, à savoir cinq, dans le tournoi préliminaire pour Allemagne 2006. L'objectif est-il de faire mieux à tout prix ? "Non, pour nous l'obsession est d'être compétitifs dans les matches qui nous restent." Les prochains adversaires d'Andorre dans les qualifications pour Russie 2006 sont la Suisse, les Iles Féroé, le Portugal et la Lettonie.

"Si nous sommes une équipe compétitive qui marque son territoire et ne se croit pas inférieure à qui que ce soit, nous aurons nos chances dans les matches à venir. Si au contraire nous croyons que nous avons parcouru beaucoup de chemin, quelqu'un se chargera de nous remettre à notre place", conclut Lima.