Suivez nous sur
Classement FIFA

L’ARY Macédoine en quête de stabilité

(FIFA.com)
FYR Macedonia v Italy - FIFA 2018 World Cup Qualifier
© Getty Images
  • L’ARY Macédoine a signé la plus mauvaise performance de son histoire au sein de la hiérarchie mondiale en 2017
  • Progression spectaculaire début 2018
  • La sélection U-21 participe à l’embellie

La nouvelle de l’échec de l’Italie dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™ et de l’absence du vétéran Gianluigi Buffon en Russie a naturellement fait le tour de la planète. En revanche, on a peu parlé du rôle actif joué par l’ARY Macédoine dans cette situation.

Au mois d’octobre, l’équipe entraînée par Igor Angelovski a pourtant créé la surprise en arrachant le point du nul (1:1) à Turin. Un an plus tôt, le match aller à Skopje avait failli tourner à la catastrophe pour les Italiens, qui n’avaient dû leur salut qu’à un but inscrit dans le temps additionnel par Ciro Immobile. La courte victoire (3:2) des quadruples champions du monde avait cependant permis de sauver les apparences. Malgré sa première place, l’Espagne a, elle aussi, éprouvée quelques difficultés à se tirer du piège macédonien, comme en témoigne son succès étriqué (2:1).

L’ARY Macédoine en chiffres

  • Plus large victoire : 11:1 contre le Liechtenstein
  • Plus lourde défaite : 1:6 contre la République tchèque
  • Bilan : 218 matches, 61 victoires, 55 nuls et 102 défaites
  • Les Macédoniens n’ont jamais gagné contre des représentants de la CAF (5 matches) et de l’OFC (1 match)
  • Record de sélections : Goce Sedloski (100 capes)
  • Meilleur buteur : Goran Pandev (31 buts)

Au fil du temps, l’ARY Macédoine s’est fait une spécialité de donner du fil à retordre aux gros bras du football européen. L’Angleterre, tenue en échec 2:2 à Southampton dans les qualifications pour l’UEFA EURO 2004 et 0:0 à Manchester dans les qualifications pour l’UEFA EURO 2008 ; et les Pays-Bas, neutralisés 2:2 à Skopje et 0:0 à Amsterdam dans les qualifications pour Allemagne 2006, ont pu constater à leurs dépens que cette réputation n’avait rien d’usurpé. 

L’équipe nationale, qui fête en 2018 ses 25 ans d’histoire, n’a cependant jamais réussi à forcer les portes d’une grande compétition internationale. Et pour cause : Les Macédoniens abandonnent trop de points face à des équipes réputées plus faibles. Coupe du Monde ou UEFA EURO, l’ARY Macédoine n’a encore jamais dépassé la quatrième place d’une compétition préliminaire.

Les Crveni Risovi sont passés tout près de l’exploit lors des qualifications pour Afrique du Sud 2010. Encore en course à l’aube de la dernière journée, ils ont rétrogradé en quatrième position suite à une défaite (2:1) contre la Norvège. Durant les préliminaires de l’UEFA EURO 2008, les Macédoniens ont signé leur premier succès contre une équipe du Top 10 du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, en s’imposant (1:0) face à la Croatie. Dans la foulée, ils s’invitaient au 46ème rang, ce qui reste la meilleure performance de leur histoire. 

L’ARY Macédoine et le Classement mondial FIFA/Coca-Cola

  • Classement actuel : 73ème
  • Meilleur classement : 46ème (2008)
  • Pire classement : 166ème (2017)

En 2016, l’équipe nationale a enregistré sept défaites pour une seule victoire, glissant inexorablement vers le pire classement de son histoire : une 166ème place peu glorieuse. L’année 2017 marque cependant un tournant. Avec cinq victoires, trois nuls et une seule défaite (contre l’Espagne), l’ARY Macédoine a retrouvé un rang plus conforme à ses ambitions et pointe désormais au 73ème échelon.

"J’ai confiance dans mes joueurs car ils ont déjà prouvé qu’ils pouvaient rivaliser avec des équipes beaucoup plus huppées", confie le sélectionneur Angelovski, en poste depuis le mois d’octobre 2015. Ce surdoué s’était déjà fait remarquer en 2014, en devenant le plus jeune entraîneur à remporter le championnat national, avec le FK Rabotnicki. 

L’équipe actuelle repose sur un habile mélange d’internationaux expérimentés, à l’image de Goran Pandev (vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA 2010 avec l’Inter), et de jeunes joueurs prometteurs comme Elif Elmas (18 ans), qui a déjà l’occasion de s’illustrer en championnat de Turquie avec Fenerbahçe Istanbul.

Par ailleurs, l’avenir du football macédonien s’annonce prometteur. Le pays s’est qualifié pour la première fois de son histoire pour une grande compétition internationale en accédant à la phase finale de l’UEFA EURO U-21 en Pologne. Durant les préliminaires, les jeunes Macédoniens ont notamment devancé la France de Corentin Tolisso, Aymeric Laporte, Adrien Rabiot, Ousmane Dembélé et autre Thomas Lemar.

Articles recommandés

Classement FIFA

L'Australie à la sauce hollandaise

25 janv. 2018

Classement FIFA

Calme plat au sommet

21 déc. 2017

2018 Coupe du Monde de la FIFA™

Une deuxième phase de vente plus que prometteuse

31 janv. 2018