L'Argentine en a assez de jouer le rôle du bon perdant quand les gros bras entrent en scène, après avoir participé à toutes les éditions de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA. Il faut remonter à 2004 pour trouver la trace d'une place en demi-finale. Le Portugal n'a pas non plus manqué la moindre édition depuis 2000, et sa meilleure performance avec une troisième place au Guatemala. Argentins et Portugais veulent croire que leur heure est enfin venue. Qui s'assurera pour la première fois de son histoire une place en finale de l’épreuve mondiale ? FIFA.com braque son projecteur sur la deuxième demi-finale de Colombie 2016.

L'affiche
Argentine - Portugal, Coliseo el Pueblo, 28 septembre 2016, 19h00 (heure locale)


L'Albiceleste a gagné quatre de ses cinq premiers matches avec des constantes : la sueur et la tension, une excellente défense aussi. L'acte un a été signé contre le Kazakhstan avec un succès 1:0. Il y a eu plus de buts et plus de maîtrise contre les Iles Salomons (7:3). Face au Costa Rica, les Argentins ont démontré leurs ressources mentales en décrochant le match nul (2:2) après avoir été menés, et leur sang-froid contre l'Ukraine (1:0, a.p.). Le quart de finale face à l’Égypte s'est révélé plus facile que prévu (5:0). De bon augure pour la suite ? Les hommes de Diego Giustozzi abordent en tout cas leur demi-finale en confiance avec leur gardien Nicolas Sarmineto au sommet de son art, un système parfaitement maîtrisé et un réalisme retrouvé.

"Ricardinho", le nom revient en permanence quand on évoque le Portugal. Pour comprendre le phénomène, il ne suffit pas de regarder les statistiques. La star de la Selecção das Quinas est partout et toujours avec la même énergie. Ricardinho joue le chef d'orchestre en partant de la défense, en distribuant des caviars et en alimentant le tableau d'affichage avec la touche esthétique en plus. Ses coéquipiers suivent très bien le rythme aussi avec une copie presque parfaite en phase de groupes, avant une démonstration de force collective contre le Costa Rica (4:0) au second tour. Le quart de finale contre l’Azerbaïdjan s'est révélé plus difficile que prévu (2:3). Les Portugais ont peut-être gardé des réserves en prévision de leurs prochains objectifs.

Le joueur
Cardinal (POR)
Et si Cardinal avait lui aussi attendu la dernière ligne droite pour sortir ses plus beaux numéros ? Discret depuis le début de Colombie 2016, le meilleur buteur des qualifications européennes avec huit réalisations n'a encore trouvé que trois fois le chemin des filets. Les Portugais ont néanmoins pu compter sur son expérience et son influence dans le jeu. Cardinal connaît la chanson et il a déjà du vécu dans les grands moments. Il était déjà de la partie il y a huit ans à Brésil 2008.

La stat
9 - Comme le nombre total de buts concédés par les deux équipes. Le Portugal possède la meilleure défense du tournoi avec quatre buts, l'Argentine est juste derrière avec un but de plus. Les Sud-Américains ont gardé leurs filets inviolés lors de trois rencontres. Personne n'a fait mieux.

Entendu…
"Nous connaissons l'Argentine. C'est une bonne équipe qui s'appuie sur des joueurs de bonne qualité. Nous allons néanmoins préparer notre rendez-vous comme nous avons l'habitude de le faire. Nous sommes en demi-finale et si nous voulons aller plus loin, il faudra mettre toutes les chances de notre côté"Jorge Braz, sélectionneur du Portugal

Le programme
La finale aura lieu le 1er octobre à 14h30 (heure locale) au Coliseo el Peublo de Cali. Le match pour la troisième place aura lieu à 12h00 sur le même parquet.