L’Azerbaïdjan avait remporté une victoire à la Pyrrhus face à la Thaïlande : les Azéris y avaient laissé beaucoup d'énergie mais surtout perdu des éléments-clés de leur système, comme Vassoura, Fineo et le gardien Rovshan Huseynli. Le Portugal, lui, aborde son quart de finale au complet, avec sa star Ricardinho et le plein de confiance, ce dimanche 25 septembre à Cali.

Les Lusitaniens monopolisent le ballon mais n'arrivent pas à passer le rideau défensif. Difficile de croire que les Azéris ne vivent que leur première expérience mondiale. Ils montrent en tout cas qu’ils apprennent vite puisque ils ne sont pas dépendants de leurs meilleurs joueurs. La défense ne laisse que deux trous dont profitent les Portugais en première mi-temps. Thiago Bolinha permet aux siens de rester collés au tableau d'affichage en réduisant le score. 

Les Petits Poucets de Colombie 2016 ont moins de ressources sur le banc pour faire des rotations. Cela s'est payé à plusieurs reprises après la phase de groupes. L'Azerbaïdjan semble, lui, au-dessus de cela. Sans doute parce qu'il n'appartient pas à cette catégorie. Après une merveille de talonnade dos au but de Ricardinho, les hommes de Miltinho repartent à l'assaut avec un gardien volant. Ils sont vite récompensés quand Eduardo glisse le cuir entre les jambes de Bebé pour donner des sueurs froides à la Selecção das Quinas jusqu'au bout.

Au coup de sifflet final, les Azéris s'écroulent sur le parquet de Cali, épuisés et déçus mais avec la satisfaction d'avoir tout donné pour réaliser l'impossible. Le Portugal, lui, a bataillé dur pour obtenir le droit d'affronter l'Argentine en demi-finale à Cali ce mercredi 25 septembre.