L'Argentine espérait arriver au moins en quarts de finale, l’Égypte en rêvait. Sud-Américains et Africains ont cependant pris goût à la victoire. Ils se retrouvent ce dimanche 25 septembre à Medellin pour une place en demi-finales. Après le numéro des Pharaons face à l'Italie, les Argentins savaient à quoi s'en tenir.

L’Égypte avait aussi vu les difficultés de l'Albiceleste contre la muraille ukrainienne au tour précédent. Elle s'y essaie à son tour et ne fait pas dans la demi-mesure. Il faut attendre la 15ème minute pour voir les Africains dépasser le milieu de terrain, et la douzième pour les voir enchaîner quatre passes d’affilée. Le petit jeu n'amuse pas les Sud-Américains mais il ne leur fait pas peur pour autant. Ils profitent finalement de deux phases arrêtées pour prendre les devants à la mi-temps.

Les Argentins avaient regagné les vestiaires avec le sentiment du devoir accompli, ils en reviennent tout aussi déterminés et efficaces. Alan Brandi gène les défenseurs africains avec son mètre 80, Santiago Basile orchestre les débats avec sa vision du jeu, alors que le capitaine Fernando Wilhelm met toujours le pied au bon endroit pour bloquer les contres égyptiens. En face, les vices-champions d'Afrique courent après le but de l'honneur mais l'Argentine tient au zéro derrière.

L'Egypte était venue pour apprendre. Elle repart avec des encouragements et des devoirs dans ses valises. L'Argentine a imposé son jeu de bout en bout avec plus de facilité que prévu. Un rendez-vous dans le dernier carré contre le vainqueur du duel Azerbaïdjan-Portugal l'attend comme récompense.