La Russie n'en peut plus de terminer ses tournois contre l'Espagne, en particulier ses finales d'UEFA EURO. Il y a quatre ans en Thaïlande, les Russes sont encore tombés au combat dans les derniers instants contre les champions d'Europe. Vont-ils boucler leur quart de finale dans la frustration ou le soulagement ?

Ortiz leur donne un coup de main d'une passe maladroite après deux minutes, mais Rivilllos calme leur enthousiasme sur l'action suivante. Trois minutes plus tard, l'Espagne a déjà repris l'avance au tableau d'affichage. Les Russes ont des ressources et surtout Eder Lima. Le buteur sort sa spéciale pour relancer les siens. La tension reprend le dessus sur la technique. Cela se jouera dans les têtes et sur de nouvelles erreurs, comme cette déviation de Fernandao dans son propre camp en deuxième mi-temps.

La roue semble avoir définitivement tourné. Les Espagnols sont anéantis par leurs propres erreurs. D'habitude si calmes dans les moments-clés, les hommes de Venancio Lopez n'y arrivent plus. De leur côté, ceux de Sergei Skorovich sont en plus dans un bon jour, alors que leur buteur Lima est retrouvé. La revanche est un plat qui se mange froid : les Russes vont très bien dormir.

La Coupe du Monde de Futsal de la FIFA couronnera un nouveau roi. Les Espagnols n'ont pas géré la pression, les Russes en ont profité de manière insolente. Ils ont rendez-vous avec l'Iran à Medellin ce mardi 27 septembre pour se rapprocher de leur seul objectif : un premier sacre mondial.