Remontées fantastiques et buteurs prolifiques
© Getty Images

LE FILM DE LA JOURNÉE - La deuxième journée de Thaïlande 2012 a été marquée par une pluie de buts ainsi que deux remontées étonnantes. La Coupe du Monde de Futsal de la FIFA reste donc fidèle à sa réputation de prolificité et de scénarios palpitants. Le Panama et l'Iran sont les deux équipes à qui l'on avait promis une défaite certaine, mais qui s'en tirent avec un résultat positif. L'Italie et l'Argentine ont quant à elles confirmé leur statut de prétendantes au titre, en battant respectivement l'Australie et le Mexique.

Résultats
Italie 9:1 Australie
Argentine 5:1 Mexique
Panama 8:3 Maroc
Espagne 2:2 Iran

Le but
Argentine - Mexique, 3:0, Martin Amas, 25'33"
Ce but réunit le meilleur du futsal. Toute l'équipe d'Argentine a participé à la construction de l'action, conclue d'une frappe somptueuse de l'intérieur du pied dans la lucarne droite, signée Amas. Le tout après une passe décisive sous forme d'une subtile déviation de la part de Matias Lucuix.

Les moments-clés
Pour l'honneur… et le bonheur : Alors que l'Australie était menée 9:0 par l'Italie, la réaction des joueurs, de l'encadrement technique et des fans australiens sur le but de Danny Ngaluafe contre l'Italie était un peu étrange. Tout ce petit monde a célébré le but de la réduction du score à 9:1 comme si les Futsalroos venaient d'arracher la victoire à la dernière seconde de jeu. Explication de l'entraîneur Steven Knight : "Si vous vous penchez sur l'histoire du futsal en Australie, vous vous rendez compte que nous n'avons pas marqué beaucoup de buts en Coupe du Monde. C'est pourquoi nous avons célébré comme nous l'avons fait, même si le score était de 9:1 contre nous. Nous fixons des objectifs différents aux diverses équipes professionnelles et le fait de marquer ce but a rendu tout le monde très heureux".

Le Panama, roi de la remontée : Le jour et la nuit : ainsi pourrait-on qualifier la prestation du Panama lors de chacune des deux périodes de son match contre le Maroc. Menés 3:1 en première période, les Canaleros ont renversé la vapeur en inscrivant sept buts en deuxième période. Après avoir regagné les vestiaires à la pause avec ce handicap de deux buts, les Panaméens se sont finalement imposés 8:3. Le "petit réglage" effectué par l'entraîneur Agustin Campuzano à la mi-temps a eu de gros effets.

L'Iran refait l'histoire à l'envers : Le Panama n'a pas été le seul à renverser la vapeur aujourd'hui à Bangkok. Dans le deuxième match de la journée, l'Iran a égalisé contre l'Espagne, alors que le double vainqueur de l'épreuve menait 2:0 à la pause. Ce type de remontée commence à devenir une habitude entre les deux nations, puisqu'en guise d'entrée en matière à Brésil 2008, la Roja avait elle-même refait un retard de trois buts face aux Iraniens pour arracher le match nul.

La stat
8
 - C'est le nombre de joueurs italiens qui ont trouvé le chemin des filets lors de la victoire des Transalpins 9:1 contre l'Australie. Saad Assis a été le seul joueur, du côté de la Squadra azzurra, à marquer plus d'une fois. Aujourd'hui, 31 buts ont été inscrits en quatre matches, ce qui représente une moyenne de 7,75 réalisations par rencontre.

Entendu…
"C'était le premier match de notre histoire en Coupe du Monde de Futsal. Ça a été très dur, contre une équipe dont j'admire beaucoup l'entraîneur (Fernando Larranaga, entraîneur de l'Argentine). Ce que je sais du futsal, c'est lui qui me l'a appris. C'est le maître" - Ramon Raya, sélectionneur du Mexique

Le programme
Samedi 3 novembre 2012 (heure locale)

Groupe E
République tchèque - Koweït, 19h00
Égypte - Serbie, 21h00

Groupe F
Guatemala - Colombie, 17h00
Russie - Iles Salomon, 19h00