Cardinal, le Cristiano de la salle
© Getty Images

Il a 27 ans, il marque des buts à la pelle et il porte le numéro 7 du Portugal. Cette description vous rappelle quelqu'un ? Cardinal n'est peut-être pas Cristiano Ronaldo mais l'attaquant de Rio Ave est deveur un joueur incontournable au sein de la sélection portugaise de futsal. Il a déjà inscrit sept buts depuis son arrivée en Thaïlande. 

"Cardinal est unique. Il fait partie des meilleurs pivots au monde", assure Jorge Braz, le sélectionneur du Portugal. "Il sait qu'il peut encore progresser mais qu'il lui faut pour cela porter beaucoup d'attention aux petits détails. C'est pour cela qu'il est si bon depuis le début du tournoi. En plus d'être un footballeur talentueux, Cardinal est aussi un vrai battant. Seule la victoire lui convient. S'il continue sur cette voie, il deviendra un champion d'exception."

Gagneur-né et perfectionniste, la ressemblance avec Ronaldo ne se limite donc pas à l'âge, à la nationalité et au numéro sur le maillot. De son côté, Cardinal n'hésite pas à présenter la star du Real Madrid comme un véritable modèle. Au Portugal, porter le numéro sept n'est pas anodin. "Je suis très fier et très heureux de porter ce chiffre", explique Cardinal à FIFA.com. "Cristiano est mon idole. Je ne me compare pas à lui mais j'espère représenter mon pays avec le même talent. Pour le moment, on peut dire que ce chiffe me porte chance. Après tout, j'ai déjà marqué sept buts depuis le début de la compétition !"

Bien entendu, Cardinal n'entend pas en rester là lors du quart de final à venir contre l'Italie. Le Portugais pointe actuellement à la deuxième place du classement des meilleurs réalisateurs à deux longueurs du Russe Eder Lima, qui a inscrit sept de ses huit buts face aux îles Salomon. Pourtant, le Soulier d'Or adidas n'occupe pas toutes les pensées du Portugais, loin de là.  "Ce serait bien de le gagner mais, franchement, ce n'est pas mon objectif", confie-t-il. "Je pense toujours à l'équipe avant tout. Bien entendu, ce serait fabuleux pour moi de remporter ce trophée mais je n'y pense pas trop."

Le meilleur est à venir
Toutefois, Cardinal se dit mieux armé que jamais pour remporter une telle distinction. "Je n'ai jamais été aussi efficace qu'en ce moment", admet-il. "Je me sens tellement bien que j'ai l'impression que je peux marquer quand je veux. Mais je sais que je dois continuer à progresser si je veux réussir le meilleur parcours possible. Je suis bien parti mais il ne fait aucun doute que le niveau de la compétition va continuer à s'élever. Je vais donc devoir monter en régime, moi aussi. Je crois sincèrement que le meilleur reste à venir."

De telles paroles ne sont certainement pas de nature à rassurer les défenseurs italiens. Les Azzurri vont devoir affronter un joueur au sommet de son art et une formation portugaise en pleine confiance, après son succès 4:1 sur le Paraguay au tour précédent. "Nous avons bien joué", estime Cardinal. "Nous savions qu'il faudrait faire preuve d'efficacité pour venir à bout du Paraguay et c'est exactement ce que nous avons fait. L'équilibre était parfait au sein de l'équipe. Tout le monde a pu voir que nous étions bien décidés à rester dans le tournoi."

"Nous attendons l'Italie de pied ferme", annonce-t-il. "De notre point de vue, la seule différence entre l'Italie et l'Égypte se situe au niveau de la familiarité. Nous connaissons mieux les Italiens, ce qui va faciliter notre préparation. C'est une bonne équipe, qui va nous donner du fil à retordre, mais contre laquelle nous allons prendre du plaisir. Nous avons atteint nos objectifs dans ce tournoi. Désormais, nous n'avons plus qu'à faire de notre mieux pour aller le plus loin possible."  

Aller le plus loin possible : encore un point commun avec Cristiano Ronaldo.