Demi-finales tendues pour finale attendue
© Getty Images

LE FILM DE LA JOURNÉE - L'Espagne et le Brésil se sont qualifiés pour la finale de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Thaïlande 2012. C'est la quatrième fois que ces deux équipes se mesureront en finale de l'épreuve. La dernière confrontation, en 2008, avait tourné à l'avantage de la Seleção, à l'issue de l'épreuve des tirs au but.  

La Furia Roja a validé son billet pour la finale aux dépens de l'Italie (4:1). Une fois de plus, la Squadra Azzurra échoue aux portes de l'exploit devant l'Espagne, comme cela avait déjà été le cas en demi-finale de l'UEFA EURO de Futsal 2012 et de Brésil 2008. Depuis son arrivée en Thaïlande, la sélection ibérique a mis un point d'honneur à rappeler qu'elle restait l'équipe numéro un sur le Vieux Continent.

Face à la Colombie, le Brésil a longtemps peiné à concrétiser sa domination au tableau d'affichage. Certes, les Auriverdes ont rapidement pris le jeu à leur compte dans la première demi-finale entièrement sud-américaine mais ils ont trouvé sur leur route un Juan Lozano en état de grâce. En dépit des nombreuses interventions du portier colombien, les tenants du titre ont tout de même fini par s'imposer (3:1).  

Résultats
Italie 1:4 Espagne
Brésil 3:1 Colombie

Le but
Brésil - Colombie, 1:1, Jhonathan Toro, 18'13
Le plus beau but de ces demi-finales est à mettre à l'actif de la surprenante équipe colombienne. À la grande surprise du public de Bangkok et des champions du monde en titre, les Cafeteros ont conclu avec brio l'une de leurs rares incursions dans le camp adverse. Tout est parti d'une bonne relance de José Quiroz à destination d'Yeisson Fonnegra. Le fils du sélectionneur Arney Fonnegra expédie une passe millimétrée à destination de Jhonathan Toro, totalement démarqué. L'attaquant colombien n'a plus qu'à battre Tiago d'une frappe placée.  

Les moments-clés
Le malheur des uns…: Le match entre l'Italie et l'Espagne a une nouvelle fois permis de constater qu'en futsal comme en football, le rire n'est jamais loin des larmes. À la septième minute, l'Italien Gabriel Lima a vu sa frappe repoussée par le poteau, alors qu'il croyait avoir réussi à tromper Juanjo. Quelques secondes plus tard, Saad Assis déviait malencontreusement la frappe de Torras, son partenaire au FC Barcelone, hors de portée de Stefano Mammarella.

Gabriel, l'homme pressé : Le Brésil a entamé son match contre la Colombie tambour battant. Après 41 secondes  la Seleção menait déjà 1:0, grâce à Gabriel. Au passage, le Brésilien a signé le but le plus rapide de son équipe en Thaïlande et le deuxième but le plus rapide du tournoi. Seul Sergey Sergeev a fait mieux, en ouvrant le score pour la Russie après seulement 34 secondes contre le Guatemala.

Des gardiens en verve : Les deux demi-finales ont été l'occasion pour les quatre gardiens titulaires de démontrer leur talent. Non content de s'interposer sur plusieurs tentatives espagnoles, Mammarella a offert une passe décisive sur l'unique but italien. Dans le but colombien, Lozano a confirmé les bonnes impressions laissées au cours des précédentes sorties, en évitant une défaite encore plus large aux siens. Enfin, Tiago et Juanjo ont largement contribué au succès du Brésil et de l'Espagne, par leurs interventions décisives.

La stat
50
- Championne d'Europe et vice-championne du monde en titre, l'Espagne a disputé face à l'Italie son 50ème match en Coupe du Monde de Futsal de la FIFA. La Furia Roja totalise 40 victoires pour cinq nuls et cinq défaites. Les Espagnols ont également inscrit 219 buts au cours de cette période, contre 92 encaissés. Seul le Brésil a disputé plus de matches dans l'épreuve suprême. Contre la Colombie, la Seleção a joué sa 55ème rencontre.

Entendu…
"Ils ont essayé de pousser, mais nous étions tellement bons défensivement que c'était impossible pour eux de marquer. Et de notre côté, nous étions précis en attaque" - Venancio Lopez, sélectionneur de l'Espagne

Le programme
Dimanche 18 novembre (Heure locale)
Match pour la troisième place

Italie - Colombie, Indoor Stadium Huamark, 17h00
Finale
Espagne - Brésil, Indoor Stadium Huamark, 19h30