Neto, la cerise sur le gâteau
© Getty Images

Après 18 jours d'exploits techniques, de buts, de rires et de larmes, le moment est venu de distribuer les récompenses individuelles et de distinguer les principaux animateurs de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Thaïlande 2012.

Ballon d'Or adidas : Neto (BRA)
Ballon d'Argent adidas : Kike (ESP)
Ballon de Bronze adidas : Ricardinho (POR)

Neto est apparu comme l'un des joueurs les plus complets de la compétition. Pour sa deuxième participation à l'épreuve suprême, le Brésilien de 31 ans a brillé par son sens du but en signant sept réalisations mais aussi par sa capacité à mettre ses partenaires en valeur. Auteur d'un doublé décisif en finale contre l'Espagne, le numéro 11 a conclu de fort belle manière son parcours thaïlandais, en offrant un cinquième titre au Brésil. Le Ballon d'Or adidas vient récompenser la constance de ce grand champion, irréprochable lors de chacune de ses sept sorties à Bangkok et Nakhon Ratchasima.

"C'est un grand honneur bien sûr, mais également une surprise car je suis un défenseur et c'est un poste rarement récompensé par ce genre de prix. Je suis vraiment heureux que Kike soit là aussi et de voir que deux des trois meilleurs défenseurs de cette Coupe du Monde sont récompensés. Gagner ce prix était au-delà de mes rêves et de mes ambitions, et ça ne fait que rajouter à ce qui est le plus beau jour de ma vie", a commenté Neto, son trophée à la main

L'Espagnol Kike rentre chez lui avec le Ballon d'Argent. Le capitaine de la Furia Roja a convaincu les membres du Groupe d'étude technique (TSG) et les journalistes présents par la qualité de ses performances. Véritable plaque tournante du jeu de son équipe, le numéro 8 a excellé dans un rôle de pivot. À 32 ans, Kike s'est montré aussi à l'aise en défense qu'en attaque. Il s'est imposé comme une pièce maîtresse du dispositif espagnol, grâce notamment à son intelligence de jeu exceptionnelle.

Certes, le Portugal a subi la loi de l'Italie en quart de finale. Pourtant, Ricardinho a prouvé en l'espace de cinq rencontres qu'il était à sa place parmi les plus grands. Vétéran de deux éditions du rendez-vous mondial, le joueur d'1m67 s'est illustré par la finesse de sa technique, sa combativité et son efficacité dans les duels défensifs et offensifs. Avec sept buts et trois passes décisives, le Portugais présente également des statistiques impressionnantes qui lui permettent de remporter le Ballon de Bronze adidas.

Soulier d'Or adidas : Eder Lima (RUS)
Soulier d'Argent adidas : Rodolfo Fortino (ITA)
Soulier de Bonze adidas : Fernandinho (BRA)

Eder Lima termine en tête du classement des buteurs de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2012. L'international russe d'origine brésilienne a trouvé le chemin des filets neuf fois en Thaïlande. L'attaquant a débuté le tournoi tambour battant, en signant sept buts lors de la victoire fleuve de son équipe face aux îles Salomon (16:0). Il a encore inscrit son nom au tableau d'affiche contre le Guatemala (9:0). En huitième de finale, il a lancé la Sbornaja sur la voie du succès, en ouvrant le score contre la République tchèque.

Avec respectivement huit et sept buts, Rodolfo Fortino et Fernandinho complètent le podium. L'Italien affiche huit réalisations à son compteur personnel. Le joueur de 29 ans a fait preuve de régularité, en marquant à chacune de ses sorties à l'exception de la demi-finale contre l'Espagne. Il a également délivré trois passes décisives à ses coéquipiers.

Le Brésilien a quant à lui profité de ses deux apparitions en phase de groupes pour soigner ses statistiques, sans oublier de se montrer décisif dans les matches à élimination directe. Il a ainsi inscrit deux buts, dont l'ouverture du score, en huitième de finale face au Panama. Meilleur passeur de Thaïlande 2012 avec huit offrandes, Fernandinho devance ses concurrents pour le Soulier de Bronze adidas grâce à son remarquable sens collectif.

Gant d'Or adidas : Stefano Mammarella (ITA)
Au terme de la dernière journée de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2012, Stefano Mammarella avait deux bonnes raisons de sourire. Non content d'enlever la médaille de bronze avec ses partenaires, l'Italien venait d'être élu meilleur gardien du tournoi. Le joueur de 28 ans a aligné les performances de haut vol, prouvant au passage que le rôle du portier ne se limite pas à repousser les ballons. Le numéro 1 italien s'est en effet souvent imposé comme le premier relanceur de son équipe grâce à ses passes rapides et inspirées.

"C'est pour moi beaucoup d'émotions et de sensations fortes", a réagi le portier transalpin. "Quand que j'ai appris que j'étais élu meilleur gardien de but, je n'ai pu retenir mes larmes. Remporter ce Gant d'Or est quelque chose de grand et je tiens à remercier ceux qui ont cru en moi. C'est un honneur d'être désigné devant de grands gardiens comme Thiago et Juanjo, si impressionnants durant ce tournoi, et ce jusqu'à la finale".

Prix du Fair-play de la FIFA : Argentine
Battue de justesse par le Brésil en quart de finale (3:2 après prolongation), l' Argentine s'est logiquement vue récompensée pour l'attitude exemplaire de l'ensemble de ses joueurs pendant la compétition. Les Argentins ont toujours témoigné le plus grand respect à leurs adversaires, aussi bien dans la victoire que dans la défaite.

La FIFA décerne ce prix sur la base d'une évaluation menée par les membres du Groupe d'étude technique (TSG), qui effectuent une analyse détaillée du comportement des participants, sur le terrain comme en dehors. L'objectif de cette récompense est d'encourager l'esprit sportif chez les joueurs, les entraîneurs et les spectateurs des tournois FIFA.