Le climat peut se transformer en ennemi du football. La Mongolie en est un exemple. Dans ce pays du nord-est asiatique situé entre la Russie et la RP Chine, l'hiver dure sept mois et le thermomètre peut descendre jusqu'à -45 °C. De fait, Oulan-Bator est la capitale avec la température moyenne annuelle la plus basse de la planète.

Cette situation n'a cependant pas découragé la Fédération mongole de football (FFM). Depuis sa création, elle a toujours cherché à développer le ballon rond en dépit des conditions climatiques extrêmes du pays. Elle a élaboré un plan stratégique dans lequel le futsal occupe une place centrale pour une raison bien simple : la discipline peut se pratiquer pendant toute l'année, indépendamment des aléas de la météorologie.

Le futsal mongol a connu un tournant en 2011 avec l'inauguration par sa fédération de la première salle entièrement dédiée à la discipline. Ce projet a vu le jour grâce à l'aide des troisième et quatrième programmes Goal de FIFA dans le pays. Depuis, et toujours avec le soutien de la FIFA et de la Fédération Asiatique de Football (AFC), la Mongolie a accueilli six séminaires consacrés au futsal.

Un moment historique
Le football en salle mongol va vivre un grand événement au mois de novembre puisqu'il va accueillir les qualifications de la Zone Est pour le Championnat d'Asie de Futsal. La RP Chine, le Chinese Taipei, Hongkong et la République de Corée vont se disputer les deux places disponibles pour la phase finale du tournoi continental, qui à son tour mettra en jeu cinq billets pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016.

"Développer le football et le futsal de manière équilibrée est l'une des priorités de notre plan stratégique 2012-2022", explique à FIFA.com Mongoljingoo Sodgerel, membre du Département du Développement et des Relations internationales de la FFM. "Avec cet objectif en tête, il serait évidemment très bon pour nous de disputer un Mondial de futsal. Nous espérons faire bonne figure dans les qualifications pour 2016, mais nous regardons déjà vers 2020. Il y a une génération de jeunes talents au service desquels nous mettons tous les moyens qui sont à notre disposition."

La sélection mongole venait juste de voir le jour lorsqu'elle a disputé la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde 2012 en Thaïlande. À cette occasion, elle a perdu ses deux matches, contre la République de Corée (1:5) et Hongkong (0:3) et terminé dernière de son groupe. La décision de ne pas participer aux qualifications pour la Coupe d'Asie 2014 n'a pas représenté un pas en arrière, mais une manière de mieux gérer les ressources pour l'avenir.

Développement durable
D'un côté, la FFM a organisé des stages et des séminaires destinés en premier lieu à former des entraîneurs et des arbitres, l'objectif étant de pouvoir organiser des compétitions de futsal masculines et féminines dans toutes les classes. De l'autre, deux compétitions nationales annuelles ont vu le jour : la Coupe de Futsal, à laquelle participent huit clubs professionnels, et la Coupe des Villes, qui réunit 12 équipes amateurs. De cette manière, le nombre de joueurs de qualité a commencé à augmenter.

Pour ce qui est de la sélection nationale, la FFM a poursuivi le processus amorcé en 2011 jusqu'à ce qu'Erdene Ochi, entraîneur adjoint de cette équipe, en devienne sélectionneur principal. À propos du rendez-vous du mois de novembre, il confie à FIFA.com : "Le niveau général est très élevé dans la région et ce serait une bonne chose de pouvoir se mesurer aux meilleures équipes du continent comme le Japon, l'Iran, la Thaïlande, le Koweït ou l'Ouzbékistan. Pour moi, le Japon a les moyens de remporter le titre mondial. Nous savons que ce sera très difficile contre eux, mais nous ferons de notre mieux."

Sodgerel estime que le fait d'accueillir les qualifications de la Zone Est laissera un héritage, quels que soient les résultats de la sélection mongole : "Nous sommes très fiers d'organiser cet événement, non seulement en raison du chemin parcouru pour en arriver là, mais aussi parce que le public mongol va pouvoir assister chez lui à des matches de son équipe nationale contre des grandes sélections asiatiques. À tous les niveaux, ce tournoi aura un impact décisif pour le futsal en particulier et le football en général".