LE FILM DE LA JOURNÉE - Pas de scénario de science-fiction du côté de Bucaramanga même si le Brésil n'a pas crevé l'écran pendant 40 minutes devant l'Australie. Le festival de buts a, lui, bien eu lieu, les Australiens étant réduits au rôle de spectateurs après avoir fait illusion pendant sept minutes. Dans l'autre rencontre du Groupe D, le Mozambique a occupé les projecteurs devant l'Ukraine. Les Africains ont tenu tête aux Européens très longtemps au plus grand plaisir du public avide d'un scénario hollywoodien.

Si le Viêt-Nam avait eu la réplique finale pour ses premiers pas à l'épreuve mondiale contre le Guatemala, il a perdu le premier rôle face au Paraguay. Le retour à la réalité a été rapide et direct, à l'image de la performance sud-américaine. L'Italie a tout de suite imposé son jeu dans la salle du Coliseo el Pueblo de Cali face au Guatemala, son réalisme surtout. Maîtrise tactique, physique et technique : les spectateurs ont eu droit à toute la panoplie italienne et à la prise de risques audacieuse mais vaine des acteurs guatémaltèques. Les Italiens ont contrôlé le script de bout en bout.

FIFA.com rembobine le film des scènes les plus marquantes de la cinquième journée de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016 qui a vu le Brésil et l'Italie rejoindre la Russie en huitièmes de finale.

Résultats
Groupe C
Guatemala 1:5 Italie
Paraguay 7:1 Viêt-Nam

Groupe D
Australie 1:11 Brésil
Ukraine 4:2 Mozambique

Moments-clés
Une légende définitivement au panthéon : Falcao a volé la vedette à Manoel Tobias avec une 32ème apparition sur la scène mondiale contre l'Australie. Avec ses trois nouveaux buts, la star se retrouve à un but du record de l'ancienne légende brésilienne. Comme si cela ne suffisait pas, Falcao a saisi toutes les occasions d'impressionner la galerie par ses effets spéciaux estampillés futsal. Et le tout à 39 ans, chapeau l'artiste.

Buts malmenés : Les plateaux de Bucaramanga et de Cali ont été soumis à rude épreuve. Sous la pression et l'enthousiasme de ses acteurs, les buts sont tombés sur le sol à plusieurs reprises entraînant parfois les joueurs dans leur chute. Après son numéro qui a mené à l'égalisation du Mozambique, Calo a notamment vu Ievgen Ivanyak et l'un de ses défenseurs s'écrouler avec leur but. 

Jeune figurant au premier plan : Ce jeune garçon volontaire n'était pas supposé entrer dans le champs de vue du public de Bucaramanga. Il a pourtant tapé dans l’œil des spectateurs avec ses coups de balai pour nettoyer le parquet lors d'Australie-Brésil. Le public s'est amusé à lui rendre hommage en tapant dans les mains pour conclure chacune de ses apparitions. Lors du match suivant entre l'Ukraine et le Mozambique, un joueur ukrainien est tombé dans la zone nettoyée par le volontaire qui avait peut-être perdu un peu de son attention. On lui pardonnera...

La stat
50 - 58 représentations et presque toujours le même final : un happy-end brésilien. Le Brésil a terminé 50 fois avec le costume du vainqueur en Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, pour cinq nuls et 3 défaites.

Entendu…
"Nous voulions contrôler le rythme du match pour rester dans la partie le plus longtemps possible mais le script a changé avec deux erreurs. Nous avons à nouveau offert des buts trop facilement. Nous n'avons pas non plus été efficaces avec le surnombre offert par notre gardien" - Tomas de Dios, sélectionneur du Guatemala

"Si nous pouvons répliquer nos belles dispositions affichées face au Brésil contre l'Ukraine, il n'y a pas de raisons de ne pas y croire. Nous n'allons pas stationner un bus pour éviter de concéder des buts" - Robert Varela, sélectionneur de l'Australie

A venir
Jeudi 15 septembre
Groupe E
Costa Rica-Kazakhstan (18h00, Bucaramanga)
Argentine-îles Salomon (20h00, Bucaramanga)

Groupe F
Azerbaïdjan-Espagne (18h00, Medellin)
Iran-Maroc (20h00, Medellin)

(horaires en heure locale)

(Je suis devenu dimanche le seul joueur avec à avoir participé à cinq Coupes du Monde, je deviens aujourd'hui le seul à disputer 32 rencontres en Coupe du Monde)