La Commission d’Éthique a été créée en 2006 mais sa structure actuelle émane d’un processus de réformes mené par la Commission Indépendante de Gouvernance entre 2011 et 2013. La plupart des membres siégeant actuellement à la Commission d’Éthique de la FIFA ont été élus le 31 mai 2013 lors du 63ème Congrès de la FIFA, d’autres membres ayant par la suite été élus lors des Congrès suivants.

Le Code d’éthique de la FIFA, ratifié par le Comité Exécutif et le Congrès de la FIFA, offre la base juridique pour toutes les procédures et décisions de la Commission d’Éthique. La Commission d’Éthique peut imposer les sanctions prévues par les Statuts, le Code d’éthique et le Code disciplinaire de la FIFA en cas de violations du Code d’éthique de la FIFA par des officiels, joueurs, intermédiaires et agents organisateurs de match licenciés. Le Code d’éthique de la FIFA se concentre sur les comportements généraux au sein du football, qui ne sont pas en rapport – ou qui sont peu en rapport – avec des actions sur le terrain.

La Commission d’Éthique compte une chambre d’instruction et une chambre de jugement indépendantes. Les présidents, vice-présidents et autres membres sont tous élus par le Congrès de la FIFA pour un mandat de quatre ans. En vertu des Statuts de la FIFA, ni le président ni le vice-président de chacune des chambres ne doit avoir de relation institutionnelle ou financière avec la FIFA, que ce soit directement ou via des membres de leur famille proche. Les autres membres – ainsi que les membres de leur famille proche – ne peuvent faire partie ni d’un autre organe juridictionnel de la FIFA, ni du Conseil ni d’une autre commission permanente de la FIFA. Les membres de la Commission d’Éthique jouissent d’une totale indépendance dans la manière dont ils mènent leurs procédures, enquêtent et prennent leurs décisions.

Le secrétariat général de la FIFA met à disposition des deux chambres un secrétariat et le personnel nécessaire.