Signe de reconnaissance de l’importance de la contribution des clubs aux structures du football mondial, la FIFA et l’Association européen des clubs (ECA) ont le plaisir d’annoncer l’extension de leur accord de collaboration mis en place pour la première fois à l’occasion de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™. L’accord, qui a été signé par le Président Blatter, le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke, et Karl-Heinz Rummenigge, président de l’ECA, aspire à continuer de faire valoir les intérêts des clubs au niveau de la FIFA.

Le Président de la FIFA a salué la signature de cet accord qui mentionne certains domaines nécessitant une meilleure intégration entre le football international et le football de clubs, et a déclaré à cet égard : "Nous faisons là un grand pas en avant dans la promotion des relations entre la FIFA et les clubs dans un esprit de coopération mutuelle et constructive."

Une partie de l’accord régit la redistribution aux clubs des bénéfices générés par la Coupe du Monde de la FIFA™. Sur la base du mécanisme mis en place pour les éditions 2010 et 2014 de la Coupe du Monde de la FIFA™, un total de 209 millions de dollars (US) sera distribué aux clubs mettant leurs joueurs à disposition des équipes qui participeront à la Coupe du Monde de la FIFA 2018™. Le même montant a été convenu pour la vingt-deuxième édition de la Coupe du Monde de la FIFA™ qui se jouera en 2022 au Qatar.

L’accord met l’accent sur des principes fondamentaux tels que la promotion de la formation et du développement des joueurs, ainsi que sur l’intégrité sportive des compétitions, et ce dans l’intérêt du football et de son attractivité auprès du public. L’accord comporte également des dispositions relatives au respect du calendrier international des matches d’ici à 2018, et au fait que le calendrier international de la période suivante (2019-2022) sera basé sur les mêmes principes que le calendrier actuel.

De plus, la FIFA continuera de mener son Programme de protection des clubs, grâce auquel les clubs sont indemnisés des pertes induites par les blessures contractées par leurs joueurs lorsque ceux-ci sont mis à disposition de leur équipe nationale. Ce programme sera donc étendu pour durer au moins jusqu’à la fin de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™.