Le système de licence de club de la FIFA s'est retrouvé au centre des débats au Caire, à l'occasion d'un séminaire spécial de deux jours organisé par la FIFA et la CAF qui s'est achevé le 23 avril 2015. En tout, 51 associations membres africaines ont assisté à cet événement, qui fait écho à une réunion similaire proposée en collaboration avec la CONCACAF en janvier 2015.

Au cours de cette manifestation, des représentants de la FIFA et des experts indépendants ont présenté les principaux objectifs du système de licence de club, sa mise en place et son rôle essentiel en tant qu'outil de développement.

"L'Afrique entame son voyage vers la licence de club. L'Europe est en avance en termes d'infrastructures et de moyens financiers, mais je crois que si nous parvenons à répondre aux exigences minimales, cet outil contribuera à la professionnalisation de nos fédérations et de nos clubs. Il faut promouvoir des échanges réguliers entre les associations membres africaines et développer un modèle solidaire entre les membres, les clubs, les joueurs et les championnats. Je pense que le projet de licence de club peut avoir un impact positif en Afrique", a déclaré Anthony Baffoe, représentant de l'association des joueurs professionnels du Ghana et ancien international ghanéen.  

"À travers toute l'Afrique, des fédérations ont commencé à mettre en place le système de licence de club. Le continent tout entier espère que cette entreprise sera un succès", a rappelé pour sa part Riadh Bennour, au nom de la Commission d'Organisation pour la Gestion du Système de Licence de Club de la CAF.  

Le système de licence de club de la FIFA repose sur cinq critères essentiels : sportif, personnel et administratif, financier, infrastructures et légal. Ces différents aspects ont vocation à sauvegarder la crédibilité et l'intégrité des compétitions de clubs, tout en améliorant le niveau de professionnalisme au sein de la famille du football. Cette initiative vise aussi à mettre en avant la transparence dans les finances, la propriété et le contrôle des clubs.   

"Nous avons organisé ce séminaire pour permettre à chacun de prendre conscience de l'importance que revêt la licence de club et des bénéfices que ce projet peut apporter au football de club. Ce système pourrait devenir un outil essentiel pour le développement du football national sur le continent africain", a conclu James Johnson, responsable des associations membres de la FIFA.

Le système de licence de club constitue l'une des priorités de la FIFA pour le cycle de développement 2015-2018. Selon le calendrier actuel, sa mise en place au niveau mondial sera achevée d'ici 2016.