La FIFA a mis en place, avant 2011, une série de réformes touchant principalement aux contrôles financiers et à la transparence :

• Rapport financier annuel complet répondant aux normes internationales d’information financière (IFRS)

• Audits annuels de la FIFA et de ses associations membres par KPMG

• Commission d’Audit Interne

• Système de Contrôle Interne basé sur le concept COSO

• Processus de budgétisation professionnel et appels d’offres pour tous les contrats commerciaux majeurs

• Contrôle des paiements pour les programmes de développement (FAP, Goal)

Code d’Éthique de la FIFA et Commission d’Éthique

Rapports d’activité annuels

• Aménagement régulier des Statuts de la FIFA ; mise en place d’un Règlement Intérieur d’Organisation ainsi que d’autres règlements.

Le processus de réforme de la gouvernance de la FIFA a été conduit de 2011 à 2013 par une Commission Indépendante de Gouvernance (CIG) présidée par Mark Pieth. Un large éventail d’experts et de parties prenantes, issus du monde du football et d'autres domaines, ont été consultés à cet effet. De nouvelles structures de gouvernance renforcées ont été mises en place, suivant les recommandations de la CIG, afin d’améliorer la façon dont la FIFA et ses 209 associations membres dirigent et développent le football à travers le monde.

Réformes clés en matière d’éthique et d’intégrité :

• Commission d’Éthique bicamérale (chambre d’instruction et chambre de jugement) et indépendante, dont la chambre d’instruction est libre d’initier une enquête à son entière discrétion

• Contrôles d’intégrité obligatoires pour les principaux officiels

• Révision du Code d’Éthique de la FIFA et un nouveau Code de Bonne Conduite de la FIFA

• Nouvelle définition du terme corruption, en phase avec les normes de l’OCDE

• Mise en place d’un mécanisme de signalement confidentiel

Réformes clés en matière de conformité et de contrôle financier :

• De nouvelles prérogatives pour la Commission d’Audit et de Conformité

• Un président et un vice-président indépendants pour la Commission d’Audit et de Conformité

• Programme de bonne pratique en matière de conformité

• Contrôle plus strict et publication de l’utilisation des fonds pour les programmes de développement

• Création d’une sous-commission aux Rémunérations (composée d’une majorité de membres indépendants) chargée de déterminer la rémunération des dirigeants (Président, membres du Comité Exécutif et Secrétaire Général)

Autres réformes clés :

• Le Congrès de la FIFA désigne le pays organisateur de la Coupe du Monde de la FIFA™

• Le Congrès de la FIFA élit les membres des organes juridiques, ainsi que ceux de la Commission d’Audit et de Conformité

• Renforcement des opportunités permettant aux femmes d’intégrer le Comité Exécutif de la FIFA

• Règlement électoral pour la Présidence de la FIFA