Sur la base du rapport final qui lui a été soumis par la chambre d’instruction, la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante, présidée par Hans-Joachim Eckert, a ouvert une procédure de jugement à l’encontre d’Amos Adamu, ancien président de l’Union Ouest-africaine de Football et ancien membre des Comités Exécutifs de la FIFA et la CAF.  

L’enquête sur M. Amos Adamu, ouverte le 9 mars 2015, a été menée par Cornel Borbély, président de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique, dont le rapport final a été soumis à la chambre de jugement le 2 décembre 2016. Dans son rapport final, la chambre d’instruction recommande une sanction sous la forme d’une interdiction de deux ans de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) et une amende de CHF 20 000 pour la violation des art. 13, 15 et 19 du Code d’éthique de la FIFA.

La chambre de jugement, sous la présidence de Hans-Joachim Eckert, a étudié le rapport avec attention et décidé d’initier une procédure de jugement à l’encontre de M. Adamu. Durant la procédure, la partie concernée sera invitée à soumettre sa position ainsi que tout élément de preuve lié au rapport final de la chambre d’instruction (art. 70, al. 2 du Code d’éthique de la FIFA) et pourra également demander une audience (art. 74, al. 2 du Code d’éthique). 

Pour des raisons de confidentialité et de présomption d’innocence, la chambre de jugement ne publiera pour l’heure pas d’autre information