La Guinée équatoriale ne participera pas à la compétition préliminaire du Tournoi Olympique de Football féminin 2020 à la suite d’une décision de la Commission de Discipline de la FIFA.

La Commission de Discipline a en effet tenu la Fédération de Football de Guinée équatoriale responsable d’avoir utilisé des documents faux ou falsifiés. Plus précisément, elle a trouvé des preuves de l’utilisation de deux passeports avec des dates de naissance différentes pour la joueuse Camila Maria do Carmo Nobre de Oliveira, qui a disputé plusieurs rencontres de la compétition préliminaire du Tournoi Olympique de Football féminin 2016. Deux certificats de naissance contenant des informations divergentes concernant la filiation parentale de la joueuse ont également été fournis.

En plus de l’exclusion du Tournoi Olympique de Football féminin 2020, la Fédération de Football de Guinée équatoriale a écopé d’une amende de CHF 40 000, d’un blâme et d’un avertissement conformément à l’art. 61, al. 4 du Code disciplinaire de la FIFA. La joueuse concernée a pour sa part été suspendue pour dix rencontres - suspension qui devra être purgée lors des prochains matches de l’équipe représentative de Guinée équatoriale pour laquelle la joueuse est sélectionnable - et a écopé d’une amende de CHF 2 000, d’un blâme et d’un avertissement conformément à l’art. 61, al. 1 et 2 du Code disciplinaire de la FIFA.

Les décisions de la Commission de Discipline ont été dûment notifiées ce 11 avril 2016.

D’autres enquêtes concernant l’éligibilité de plusieurs autres joueuses sont actuellement en cours