La FIFA confirme ce jour l’extension au niveau international de la suspension de deux ans prononcée le 9 juillet 2016 – et ayant pris effet le 10 juillet – par l’instance disciplinaire de la CAF à l’encontre du vice-président de la Fédération de Football de Guinée équatoriale, M. Gustavo Ndong Edu. Ce dernier a été reconnu coupable d’avoir tenté d’offrir de l’argent aux arbitres du match Guinée équatoriale – Mali du 10 avril 2016, qualificatif pour la Coupe d’Afrique des Nations féminine. 

Le président de la Commission de Discipline de la FIFA a décidé d’étendre au niveau mondial la sanction (suspension de toute activité liée au football) conformément aux articles 78, al. 1c et 136ss du Code disciplinaire de la FIFA. Les parties concernées ont été dûment informées de cette décision.

Pour toute question sur le contenu de la décision, les médias sont priés de contacter la Confédération Africaine de Football.

La FIFA poursuivra ses efforts pour lutter contre la manipulation de matches par le biais de diverses initiatives incluant la surveillance des marchés internationaux de paris via sa filiale EWS et son système d’alerte précoce, ainsi qu’un système de signalement confidentiel utilisant une Hotline Intégrité et une adresse électronique spécialement mises en place dans cette optique.