La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a, sous la présidence de Hans-Joachim Eckert, ouvert une procédure de jugement à l’encontre de Kirsten Nematandani, ancien président de la Fédération Sud-Africaine de Football (SAFA), Jonathan Musavengana, ancien dirigeant de la Fédération Zimbabwéenne de Football, et Banna Tchanilé, ancien sélectionneur du Togo, en se basant sur le rapport final remis par la chambre d’instruction.

L’enquête sur MM. Nematandani, Musavengana et Tchanilé a été menée par Djimrabaye Bourngar, vice-président de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique, dont le rapport final a été soumis à la chambre de jugement le 17 août 2016.

Durant la procédure, les officiels seront invités à soumettre leur position ainsi que tout élément de preuve lié au rapport final de la chambre d’instruction (cf. art. 70, al. 2 du Code d’éthique de la FIFA) ; ils pourront également demander une audience (art. 74 , al. 2 du Code d’éthique de la FIFA).

Pour des raisons de confidentialité et de présomption d’innocence, la chambre de jugement ne publiera pour l’heure pas d’autre information.