Ce 9 septembre 2016, la chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA, présidée par Hans-Joachim Eckert, a suspendu à vie M. Jeffrey Webb, ancien président de la CONCACAF, vice-président de la FIFA et président de la Fédération de Football des Îles Caïmans, de toute activité liée au football aux niveaux national et international. Cette suspension entre immédiatement en vigueur.

L’enquête concernant M. Webb a été ouverte le 27 mai 2015 et a été menée par Cornel Borbély, président de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique, après qu’un acte d’accusation a été émis par le tribunal du district Est de l’État de New-York (États-Unis). Le rapport final a été transmis à la chambre de jugement le 26 avril 2016, celle-ci initiant une procédure de jugement le 4 mai 2016.

Faisant l’objet d’un chef d’accusation pour racket, de trois pour fraude électronique et de trois pour blanchiment d’argent, Jeffrey Webb a plaidé coupable le 23 novembre 2015 devant le tribunal du district Est de l’État de New-York.

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA a jugé M. Webb coupable de violations des articles 13 (Règles de conduite générales), 15 (Loyauté), 18 (Obligation de déclaration, de coopération et de rapport), 19 (Conflits d’intérêts) et 21 (Corruption) du Code d’éthique de la FIFA.

En conséquence, M. Webb a été suspendu à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international et a été condamné au paiement d’une amende de CHF 1 000 000.