Le 6 septembre 2016, un tribunal du sport guatémaltèque, le Tribunal de Honor de la Confederación Deportiva Autonoma de Guatemala, a décidé de suspendre pour six mois le comité de normalisation de la Fédération Guatémaltèque de Football (FEDEFUT) en raison d’une affaire impliquant quatre joueurs s’étant plaints d’avoir été sanctionnés illégalement pour des cas de dopage.

Le Bureau du Conseil a décidé le 15 septembre 2016 d’accorder à la FEDEFUT jusqu’au 1er octobre 2016 pour que le tribunal revienne sur sa décision, sans quoi la FEDEFUT serait suspendue avec effet immédiat en raison d’ingérence de tiers, conformément aux Statuts de la FIFA. Cette suspension serait levée dès que le tribunal local sera revenu sur sa décision et que le comité de normalisation sera en mesure de reprendre ses activités.

Dans une décision précédente, prise le 9 septembre 2016, le Bureau du Conseil a décidé de prolonger le mandat du comité de normalisation de la FEDEFUT jusqu’au 31 juillet 2017 afin de permettre à la fédération de disposer de suffisamment de temps pour conformer ses statuts aux exigences de la FIFA et de la CONCACAF ainsi que pour organiser des élections en conséquence.

Le 9 septembre également, le Bureau du Conseil a décidé de prolonger le mandat du comité de normalisation de la Fédération Hondurienne de Football (FENAFUTH) jusqu’au 31 juillet 2017 afin de permettre à la fédération de disposer de suffisamment de temps pour conformer ses statuts aux exigences de la FIFA et de la CONCACAF.

Enfin, le Bureau du Conseil a décidé d’accorder un délai supplémentaire - jusqu’au 31 mars 2017 - à la Fédération Zambienne de Football (FAZ) pour conformer ses statuts aux exigences de la FIFA et de la CAF. Tout manquement à cette obligation entraînera automatiquement la suspension de la FAZ.