La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante, présidée par Hans-Joachim Eckert, a décidé de suspendre l’ancien officiel nigérian Amos Adamu de toute activité liée au football aux niveaux national et international pour une durée de deux ans. 

L’enquête sur M. Adamu a été menée par Cornel Borbély, président de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique, dont le rapport final a été soumis à la chambre de jugement le 2 décembre 2016. La procédure de jugement a été officiellement ouverte le 20 décembre 2016.

La chambre de jugement a déterminé, qu’à travers son implication dans l’organisation d’un événement en 2010 alors qu’il était à l’époque membre du Comité Exécutif de la FIFA, M. Adamu s’est rendu coupable de violations de l’art. 13 (Règles de conduite générales), de l’art. 15 (Loyauté) et de l’art. 19 (Conflits d’intérêts) du Code d’éthique de la FIFA. 

La sanction est effective à compter du 28 février 2017, date à laquelle la présente décision a été notifiée.