La chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA, présidée par HansJoachim Eckert, a suspendu M. Brayan Jiménez – ancien président de la Fédération Guatémaltèque de Football (FENAFUTG) et ancien membre de la Commission de Fair-play et de Responsabilité sociale de la FIFA – de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

L’enquête concernant M. Jiménez a été ouverte le 4 décembre 2015 et menée par Cornel Borbély, président de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique, sur la base d’un communiqué de presse publié le 3 décembre 2015 par le département de la Justice des États-Unis.

Le 29 juillet 2016, M. Jiménez a plaidé coupable d’un chef d’accusation pour racket organisé et de deux chefs d’accusation pour fraude électronique organisée. Ces chefs d’accusation se rapportent à deux systèmes par le biais desquels il a demandé et perçu des pots-de-vin d’entreprises de marketing sportif dans le cadre de l’attribution des droits marketing des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™ de l’union centre-américaine de football (UNCAF) et en échange du fait que l’équipe nationale du Guatemala participe à des rencontres amicales de l’UNCAF.

La chambre de jugement a reconnu M. Jiménez coupable de violation des art. 13 (Règles de conduite générales), 15 (Loyauté), 18 (Obligation de déclaration, de coopération et de rapport), 19 (Conflits d’intérêts) et 21 (Corruption) du Code d’éthique de la FIFA. Le dirigeant a par conséquent été suspendu à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international.

Cette suspension entre en vigueur dès la notification de la décision.