À propos de la division Sécurité de la FIFA

Créée le 1er juin 2012, la division Sécurité de la FIFA est chargée des questions relatives à l’intégrité et à la protection du football ainsi que des questions concernant la manipulation de matches en vue d’obtenir un avantage sportif (initiative d’intégrité de la FIFA). Elle est également en charge de toutes les questions de sûreté et de sécurité des compétitions de la FIFA, du concept sécuritaire du football à l’échelle internationale, de la sûreté et de la sécurité du siège de la FIFA à Zurich, de son Président et de l’administration de la FIFA.

Intégrité


Ces dernières années, le football a subi de nombreuses attaques partout dans le monde, le crime organisé infiltrant clubs et associations pour influer sur des joueurs, arbitres et officiels et manipuler le cours de matches de football en en déterminant soit le résultat final soit le déroulement. Les arbitres et les joueurs sont des cibles tentantes pour les malfaiteurs car leurs décisions peuvent grandement modifier le résultat d’un match, et le risque d’être poursuivi en justice est très faible en raison de l’absence de preuves tangibles ou pour cause de vides juridiques. Grâce à Internet et à la possibilité de parier sur n’importe quel fait de match, les chances de réaliser de gros bénéfices sont très élevées par rapport aux chances d’être pris, et cela rend la manipulation et le trucage de matches irrésistiblement attrayants pour le crime organisé. Par conséquent, les criminels peuvent opérer dans un environnement hautement lucratif où les risques sont faibles. Une personne coupable de manipulation de matches a un jour raconté à Ralf Mutschke, directeur de la division Sécurité, que la conséquence directe en était que le crime organisé délaissait peu à peu les activités criminelles de base au profit de la manipulation de matches.

La protection de l’intégrité du football est au centre des débats et est la priorité de la FIFA dans le cadre de sa lutte contre la manipulation de matches. Sans le moindre compromis, l’objectif de la FIFA est de sauvegarder l’équité du football et l’intégrité morale et physique des joueurs. L’instance dirigeante du football mondial a adopté une approche de tolérance zéro vis-à-vis de la manipulation de matches et, dès 2005, elle a pris des mesures permettant de protéger l’intégrité du football mondial. La filiale de la FIFA Early Warning System (chargée du système d’alerte précoce) a été créée pour surveiller les compétitions de la FIFA, identifier toute activité irrégulière sur le marché des paris sportifs et mettre au jour toute tentative de manipulation potentielle. En mai 2011, l’initiative FIFA-INTERPOL a été créée, signe de la complexité des questions de corruption à l’échelle mondiale. Elle a pour but de développer et mettre en œuvre partout dans le monde des formations, des cursus et des mesures préventives pour combattre les paris illégaux et la manipulation de matches.

Lancée en 2012, l’initiative d’intégrité de la FIFA concerne les 209 associations membres de la FIFA et se concentre sur divers aspects mais principalement la prévention, la détection, la collecte de renseignements, les enquêtes et les sanctions. De plus, la création d’une équipe consacrée à l’intégrité permet d’évaluer et d’aider sur demande les associations membres et les confédérations afin d’établir les procédures et structures de base nécessaires à la lutte contre la manipulation de matches. Cette approche intégrée aspire à couvrir de nombreux domaines, comme le juridique, le disciplinaire, la sécurité, la surveillance des paris, la détection de fraude et la prévention ; elle implique la révision des politiques et des procédures, l’analyse des faiblesses et menaces, ainsi que l’évaluation de l’efficacité de la réglementation et des lois applicables contre la manipulation de matches à l’échelle des associations membres et des confédérations. 

Comme le sport ne peut lutter seul contre ce fléau, il est urgent que les gouvernements nationaux et internationaux uniformisent leur législation pénale en créant une législation spécifique aux délits sportifs au sens large, incluant la manipulation de matches, plutôt que d’avoir recours à la législation générale en matière de corruption ou de fraude. Si les systèmes juridiques internationaux ne s’attaquent pas à la manipulation de matches, les services de police et de répression n’enquêteront pas sur le crime organisé, les manipulations de matches ne seront pas condamnées de manière efficace et les criminels ne seront pas dissuadés dans leurs actions.

Le maximum doit être fait pour éradiquer ces fléaux que sont la manipulation de matches et la corruption, afin de sauvegarder la crédibilité et l’intégrité du football tout en maintenant un niveau de confiance sur le marché des paris et en combattant les structures internationales de crime organisé.

Le football tire sa force de son intégrité.

Sûreté et sécurité sur les compétitions FIFA

L’entière responsabilité de toutes les questions de sûreté et sécurité d’une compétition repose sur le pays organisateur / l’association organisatrice. La division Sécurité de la FIFA, par le biais du Comité Organisateur Local (COL), est responsable de la sécurité privée à l’intérieur des espaces privés, comme par exemple les périmètres extérieur et intérieur d’un stade, les bureaux de la FIFA / du COL, les hôtels des équipes et des délégations FIFA ou encore les sites d’entraînement officiels. Si c’est à l’association hôte qu’il revient de préparer et organiser un match, la FIFA estime aussi avoir tant que possible un devoir d’assistance auprès de ses associations membres. Le Règlement de la FIFA sur la sûreté et la sécurité des stades comprend les mesures minimales que les organisateurs de compétitions et les autorités des stades doivent prendre pour assurer la sécurité, la sûreté et l’ordre au stade et à ses abords.