Le samedi 9 décembre 2006 est à marquer d'une pierre blanche aux Pays-Bas. Après des années de tentatives infructueuses, au cours desquelles le pays a frôlé plusieurs titres footballistiques, il a fini par coiffer une couronne mondiale avec le triomphe d'Andries Smit. A 17 ans, le jeune habitant de La Haye s'est vu sacré Joueur interactif de la FIFA 2006 au terme de la Grande Finale de la FIFA Interactive World Cup, qui a attiré la crème du football virtuel à Amsterdam.

La compétition a réuni les 128 meilleurs gamers de la planète. Aussi dévoués à leur discipline que le sont les grandes stars de la planète football suivis par des milliers de fans tous les week-ends, ces as de la manette s'entraînent dur et passent des heures à affûter leurs armes. Tous avaient gagné l'honneur de disputer cette prestigieuse épreuve en s'illustrant lors des tournois qualificatifs, en ligne, ou encore en participant à l'une des dernières éditions de la Grande finale. Leur génie ne faisait aucun doute, si bien que de nombreux participants ont reconnu disputer la compétition de football virtuel la plus relevée de leur carrière de gamers.

Grâce aux merveilles de la technologie, les finalistes, originaires de 25 pays répartis sur tout le globe, avaient pour la plupart déjà joué entre eux à FIFA 07 d'EA Sports sur Xbox 360 ou Xbox Live. Mais, samedi, ils se sont rencontrés en chair et en os et ont croisé le fer en direct, forgeant de nouvelles amitiés et rivalités. Des Brésiliens ont échangé leur tactique avec des Coréens, des Russes ont parlé composition d'équipe avec des Australiens… Tous ont savouré le bonheur de se battre pour le titre de Joueur interactif de la FIFA 2006.

Nos athlètes virtuels ont même lâché un instant leur manette pour se tester balle au pied. Comme le public d'Amsterdam, ils ont pu mettre à l'épreuve leur puissance de tir, leurs dribbles et leurs ruses. Les meilleurs footballeurs de rue de la ville ont ensuite offert une démonstration époustouflante de leur génie devant des spectateurs éblouis par tant de virtuosité.

Au cours d'une compétition forte en émotions, les résultats surprises se sont enchaînés en phase de groupes. Les anciens champions, les vainqueurs des tournois qualificatifs et les champions Xbox Live sont tour à tour tombés, laissant la place à une nouvelle génération de joueurs. A la surprise générale, le Joueur interactif de la FIFA 2005, Chris Bullard, s'est vu éliminé dès le premier tour.

Après lui, les anciens vainqueurs du tournoi qualificatif des Etats-Unis, Matija Biljeskovic (2004) et Ruben Morales (2005), ont quitté la compétition dès les premières rencontres du tableau final, au terme d'angoissantes séances de tirs au but. La compétition était alors plus ouverte que jamais.

La première demi-finale a opposé l'Autrichien Wolfgang Meier au Norvégien Ragui Yogaranjan dans un match très serré. En marquant le seul but de la rencontre, le FC Barcelone a propulsé l'Autrichien en finale, où il a été rejoint par le favori néerlandais, Andries Smit, vainqueur 3:2 de l'Américain Felipe Stoyne au terme d'une rencontre à suspense.

Barcelone face au Brésil
Après que Felipe s'est attribué la troisième place de la compétition aux dépens de Ragui, le décor d'une formidable finale a été dressé devant une foule patriote. Encouragé à grands cris par le public néerlandais, Andries a croisé le fer avec un solide Wolfgang, déterminé à infliger une déception au pays organisateur. La finale s'est montrée à la hauteur de toutes les espérances. Trois minutes après le coup d'envoi, le FC Barcelone de Wolfgang prend l'avantage sur le Brésil.

L'ouverture du score de l'Autrichien se suit d'une pluie de buts des deux côtés du terrain, avec des joueurs aussi prolifiques en attaque qu'inefficaces en défense. A la mi-temps, Wolfgang mène 4:3 et Ronaldinho, qui défend à la fois les couleurs du Barça et de la Seleção pour cette finale virtuelle, a fait trembler les filets de chaque formation.

A la reprise, les deux équipes se replient en défense. Au cours d'une seconde période très serrée, c'est le Brésil d'Andries qui affiche le plus de détermination et d'endurance. Après avoir égalisé à la 66ème minute, il inscrit deux nouveaux buts par l'intermédiaire de Ronaldinho, aux 69ème et 75ème minutes. Mené 4:6, Wolfgang tente en vain de remonter au score. Sous les applaudissements de la foule néerlandaise, Andries remporte la FIFA Interactive World Cup 2006 et le premier prix de 20 000 dollars.

"Je suis si heureux que j'en tremble. C'est génial, c'est le plus beau jour de ma vie", s'exclame un Andries fatigué et bouleversé par son succès, après avoir reçu sur scène les compliments de Chuck Blazer, membre du Comité Exécutif, qui représentait la FIFA sur place.

Ce grand jour pourrait toutefois ne pas rester longtemps le plus beau jour de la vie du jeune champion. La semaine prochaine, il se rendra en Suisse pour recevoir le trophée de Joueur interactif de la FIFA lors du Gala du Joueur Mondial de la FIFA 2006 . C'est en effet l'une de ses idoles, l'international néerlandais et milieu de terrain de Tottenham Hotspur, Edgar Davids, qui lui remettra son trophée.