Bruce Grannec l'a fait. Il a remporté la FIFA Interactive World Cup 2009 en prenant le meilleur (3:1) sur le Mexicain Rubén Zerecero au terme d'une finale passionnante. On ne pouvait rêver meilleur point final pour cet événement inoubliable, teinté par le doux soleil barcelonais et truffé de surprises.

Dramatique et serrée, la finale l'aura été du début à la fin. Le Français avait réservé sa place en inscrivant un but à la dernière minute de la demi contre le Tchèque Pavel Kluka, mais il savait que son duel face à Zerecero serait le plus compliqué du tournoi. Et il avait raison, puisque malgré l'avance précoce qu'il a prise, le Mexicain a égalisé juste après la pause et la rencontre a attendu les derniers instants pour se décanter.

A la fin du match, le vainqueur s'est vu remettre par Chuck Blazer, membre du Comité Exécutif de la FIFA, le trophée, un chèque de 20 000 dollars, une voiture Kia Soul flambant neuve et l'invitation pour le Gala du Joueur Mondial de la FIFA 2010.

Avec la sérénité qui le caractérise, le lauréat a déclaré : "Je suis vraiment ravi, parce que c'était un tournoi très relevé. Je ne laisse pas trop transparaître mes émotions, mais je suis vraiment ravi à l'intérieur".

Joie, angoisse et émotions
Le coup d'envoi de cette compétition réunissant les 32 meilleurs footballeurs virtuels du monde, tous déterminés à devenir Joueur Interactif de la FIFA 2009, a été donné à 12h40. De l'Égypte jusqu'au Brésil, en passant par l'Australie et l'Inde, tous partageaient les mêmes espoirs. Mais le chemin allait être plus difficile que jamais. En fin de compte, il s'agit là des meilleurs gamers du monde et certains consacrent jusqu'à 30 heures par semaine à la pratique du football virtuel.

Le niveau de cette épreuve était tellement relevé que le vainqueur de la dernière édition, l'Espagnol Alfonso Ramos, est tombé au seuil du premier tour, victime d'un tirage au sort extrêmement défavorable qui avait placé dans son groupe le Brésilien Buffo, l'Allemand Straschek et l'Anglais Bullard. Très déçu, le tenant du titre a accusé le coup : "Il n'y a eu que des matches très serrés. Chaque fois, j'ai eu une occasion de l'emporter dans les dernières minutes mais je l'ai gâchée et j'ai pris un but dans la foulée. J'aurais aimé aller plus loin, mais ça ira mieux la prochaine fois", s'est-il repris.

L'autre vedette de l'après-midi aura été le jeune Portugais Francisco Cruz, qui a démontré que le talent n'attend pas le nombre des années. A 14 ans, cet admirateur de Cristiano Ronaldo a décroché la troisième place du podium au terme d'un parcours dont il se souviendra longtemps.

Un scénario inoubliable
Cependant, il serait injuste de rendre compte de ce tournoi sans évoquer la formidable ambiance qui l'a accompagné. Qui a dit que les jeux-vidéo n'étaient pas une activité de plein air ? En effet, l'événement a eu lieu dans la zone portuaire de Barcelone, entre les deux plages les plus courues de la ville, Barceloneta et Nova Icaria.

Les activités proposées en marge de la compétition étaient elles aussi à la hauteur de l'événement. Mais le clou de la journée restait la phase finale, dont les rencontres étaient retransmises sur un écran géant pour les 8 000 spectateurs qui avaient fait le déplacement.

Les présents ont également pu profiter de nombreux spectacles, à commencer par les prouesses techniques de Komball et l'énergie dégagée par les pom pom girls de Dreamcheers. Mais ils ont aussi pu admirer les mouvements de John Farnsworth, le meilleur manieur de ballon du monde, et profiter des compositions de l'artiste vocal Beat Master G. Enfin, au terme de la cérémonie de remise des prix, c'est un groupe de salsa qui s'est chargé de donner une touche festive à la clôture de l'événement.

Mais ce n'est pas tout. Car les organisateurs ont également mis en place un terrain de beach soccer, des salons VIP, un radar permettant à tout un chacun d'en savoir plus sur sa frappe de balle et une salle de jeux consacrée aux nouveaux jeux EA Sports et aux dernières nouveautés PlayStation.

En somme, une journée inoubliable qui fera date dans l'histoire de la FIFA Interactive World Cup, une compétition considérée comme l'une des dates les plus importantes par les milliers de fans de football et du jeu FIFA 2009.