"Aller à ce gala est la chose la plus incroyable qui soit arrivée dans ma vie, donc c'est une grosse motivation pour moi pour gagner à nouveau la FIWC", nous confie Mohamad Al-Bacha, tout juste rentré chez lui à Copenhague après son expérience unique à la cérémonie de The Best FIFA Football Awards™. 

Le 9 janvier 2017 à Zurich, le gratin du football mondial était réuni pour la remise des précieuses statuettes de platine récompensant les héros de l'année 2016. Avec son incroyable victoire en finale de la FIWC 2016, Al-Bacha est de ceux-là et son titre de champion du monde virtuel en mars dernier était accompagné d'une invitation à se joindre aux plus grandes stars du ballon rond pour The Best. 

"On peut dire que j'ai reçu un accueil de star !", sourit le Danois, qui a même été sollicité pour des selfies à son arrivée aux Studios TPC. "Ça m'arrive de temps en temps, mais évidemment pas toutes les cinq secondes comme Ronaldo ou ce genre de joueurs. Mais depuis un an, les gens me reconnaissent. C'était super d'être sur le tapis vert et d'avoir des gens qui demandent des photos."

Mais des photos, le jeune homme de 18 ans était surtout là pour en faire et immortaliser sur les réseaux sociaux ses rencontres avec ceux qu'il a plutôt l'habitude de voir dans son Ultimate Team sur FIFA17. "Je veux me souvenir de chaque instant, mais si je devais choisir un moment, c'est celui où Ronaldo a gagné le titre de Joueur de l'année. Ça m'a rendu très heureux parce que c'est mon joueur préféré". 

"Je me suis senti le bienvenu au milieu de toutes ces grandes personnalités du foot que j'ai pu côtoyer et qui se sont montrées très chaleureuses avec moi. C'était un grand moment !", poursuit ce grand fan du Real Madrid. "Roberto Carlos, Ronaldo le Brésilien, la légende égyptienne Aboutrika, Marcelo, Ramos, Modric, Neuer, Griezmann, Trezeguet, Abidal, Desailly et même Maradona ! En fait, j'ai rencontré tout le monde là-bas ! C'était parfait", jubile Al-Bacha, qui a du faire quelques jaloux parmi ses followers : 

Après une soirée pareille, sa motivation pour conquérir à nouveau le titre mondial est forcément décuplée, même si la Grande Finale de la FIWC 2017 est encore loin pour Al-Bacha, qui a connu une année chargée entre ses obligations de champion du monde et ses études de biologie et d'éducation physique qu'il tient à mener à terme.

"Pour l'instant, j'ai eu des mauvais résultats en qualifications. Mais si j'arrive à me qualifier, je pense que j'ai toutes mes chances. J'ai beaucoup de travail à l'école et je voyage pas mal donc je n'ai pas trop le temps de me concentrer sur FIFA. Ce n'est pas comme l'année dernière où j'avais beaucoup de temps pour jouer. Mais ce n'est pas une excuse", conclut-il en riant.