• La FIFA organise le deuxième Conseil des Joueurs de la FIWC
  • La semaine de la FIWC débute avec le départ des 32 meilleurs joueurs pour Londres
  • La Grande Finale de la plus importante édition de la FIWC commencera le 16 août

La semaine la plus importante du calendrier de la FIFA Interactive World Cup (FIWC) a débuté le 14 août, avec l'arrivée en rangs dispersés des finalistes à Londres. La Grande Finale de la FIWC 2017 proprement dite se déroulera du 16 au 18 août.

Trente-deux gamers venus de toute la planète ont entamé le voyage qui les mènera à Londres. La FIFA a souhaité lancer cette semaine de compétition en organisant une Conférence des Joueurs le lundi 14 août.

Six gamers ont été invités à rejoindre la capitale britannique avec un peu d'avance, afin d'intégrer un groupe d'experts appelés à participer à la Conférence des Joueurs. Ce rendez-vous, le deuxième de ce type, a été mis en place par la FIFA afin de donner davantage de poids aux joueurs dans cette compétition, dont l'importance ne cesse de croître. Les joueurs sont donc invités à prendre une part active aux débats, afin d'influer sur l'évolution du plus grand tournoi de football virtuel au monde.

"Nous voulons créer le meilleur environnement possible. Pour ce faire, nous avons besoin de savoir ce que pensent les joueurs", explique Adrian Roelli, directeur de l'ESports de la FIFA.

Parmi les participants au Conseil des Joueurs, Londres 2017, citons Amanullah Seddiqi (États-Unis, Grande Finale 2017), Marcus Gomes (Australie, Grande Finale 2017) et Marcel Lutz (Allemagne, Grande Finale 2017), qui s'apprêtent à faire leur première apparition à ce niveau. À leurs côtés, on a pu retrouver Rafael Fortes (Brésil, Grandes Finales 2014 et 2017), Tassal Rushan (Angleterre, Grandes Finales 2012 et 2017) et Dean Coombes (Angleterre, Grandes Finales 2015 et 2016).

Le conseil, qui s'est réuni pendant trois heures, a abordé de nombreux sujets. De l'avis des personnes présentes, les discussions ont été animées et techniques. L'expérience des joueurs dans les événements de qualification, les équipements, le rôle des entraîneurs, l'environnement idéal, les récompenses financières, le nombre de places par région, les têtes de série et les buts en or ont figuré au menu des échanges.

"C'est toujours intéressant de confronter l'avis des joueurs et des organisateurs", estimait Lutz en sortant de la réunion. "Les professionnels ont un point de vue intéressant sur la compétition. Ces débats peuvent avoir une influence positive sur l'avenir de ce tournoi."

"J'ai entendu beaucoup de très bons arguments", constatait pour sa part Seddiqi. "C'est bien de pouvoir se retrouver pour parler de ce que sera le prochaine FIWC. Nous avons également pu bénéficier de l'éclairage de joueurs qui ont pris part à de nombreux tournois, y compris en dehors de la FIWC. J'ai le sentiment que nous avons été entendus, ce qui est toujours très agréable."