• GORILLA a battu DETO lors de la Grande Finale ce vendredi à Londres 
  • Il est le 13ème champion de l'histoire de la FIWC
  • À 20 ans, il donne raison à ceux qui le considèrent comme le meilleur joueur du monde

Ses performances sur FIFA 15 et 16 lui ont taillé une réputation de géant. En triomphant de l'Allemand DETO lors de la Grande Finale de la FIWC 2017 ce vendredi 18 août, Spencer Ealing, dit GORILLA, est devenu officiellement le meilleur joueur du monde. 

Spencer, félicitation pour ta victoire. Quand le match était quasiment plié, tu t'es retourné vers ton camp en faisant "non non non" du doigt après avoir marqué ton troisième but. Pour quelle raison ? 
Parce que le match n'était pas terminé. Mener comme ça, c'est énorme surtout en finale. Mais ici j'ai affronté les meilleurs joueurs de la saison, et il ne faut jamais perdre sa concentration face à un joueur comme DETO. 

Tu as semblé très confiant pendant toute la compétition. Est-ce qu'il y a eu des moments où tu as douté ?
Oui, quand je perdais 3:1 sur Playstation pendant la première manche de la finale, j'étais contrarié parce que ce n'était le type de résultat que je souhaitais, bien évidemment. Mais j'ai réussi à revenir à 3:3 et c'est finalement à l'image de mon tournoi. J'ai réussi à bien gérer les situations et éviter les excès de nervosité, ce qui n'est pourtant jamais facile quand on est sur une grande scène comme celle là. 

Qu'est-ce que tu as encore à améliorer selon toi pour l'an prochain ? 
Le jeu sera différent l'année prochaine. Je peut être bon cette année et pas l'année prochaine. Ça va encore demander du temps, du travail et de l'implication pour rester au top.

Tu as la réputation d'être le meilleur joueur du monde depuis FIFA 15 et 16. Est-ce que tu as le sentiment de l'avoir prouvé aujourd'hui ? 
C'est vrai que les gens me désignent comme le meilleur mais j'ai toujours refusé cette étiquette. Mais après avoir gagné le plus grand tournoi FIFA de l'histoire, je suppose qu'on peut me désigner ainsi, tout du moins comme l'un des meilleurs.

La seule chose qu'il pourrait améliorer, c'est la défense, mais il arrive de toute façon toujours à marquer plus que ses adversaires.

CODYDERFINISHER, finaliste Xbox One

Est-ce que tu penses que ce titre va changer ta vie ? 
Oui, ne serait-ce qu'avec l'argent que j'ai gagné. Mais je n'ai pas joué pour ça, c'est vraiment pour le trophée que je voulais gagner ici. Jouer pour l'argent, c'est le meilleur moyen de perdre la tête. Je suis très heureux de ce que j'ai accompli ici et je pense que les temps qui viennent vont être intéressants pour moi, même si j'ai du mal à réaliser pour le moment. 

Est-ce que tu vas te faire plaisir ? 
FIFA 18 arrive, je pense que je vais m'acheter des points FIFA (rires). Sérieusement, je pense que je vais déménager, ou quelque chose comme ça, mais sinon, je vais plutôt économiser cet argent. 

Tu as dédié ton titre à ton coach, Sean Allen, finaliste malheureux en 2016…
Oui, c'était émouvant pour moi de remporter ce titre, parce qu'il a été dans la même situation que moi l'an dernier mais n'a pas eu la même réussite. Il n'a pas réussi à se qualifier cette année. Nos jeux se ressemblent beaucoup et j'ai voulu lui dédier mon titre parce que je pense que je n'aurai pas pu gagner sans lui. Il a su me motiver et me garder concentré avant et après chaque match. 

GORILLA vu par…
CODYDERFINISHER (finaliste Xbox One)
Il est tellement fort en attaque ! Il mérite vraiment ce titre, il a travaillé dur pour en arriver là. La seule chose qu'il pourrait améliorer, c'est la défense, mais il arrive de toute façon toujours à marquer plus que ses adversaires.