• La phase de groupes de la Ligue des Champions de l'AFC s'est achevée
  • Les 16 clubs qui disputeront le tour suivant sont connus
  • Parmi eux, quatre anciens participants à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

Guangzhou Evergrande, Al Ain et Urawa Red Diamonds ont décroché leur billet, tandis que Kashima Antlers, brillant représentant du pays hôte au Japon en 2016, termine en tête de son groupe. Quatre autres clubs signent quant à eux leur première participation à la phase des matches à élimination directe. À l'occasion de leurs débuts en phase de groupes, les Iraniens d'Esteghlal Khuzestan se sont qualifiés, tandis que Jiangsu Suning, Jeju United et Muangthong United se hissent au tour suivant pour la première fois de leur histoire.

Les 16 qualifiés s'affronteront lors de la phase à élimination directe, qui s'achèvera par la seconde manche de la finale le 25 novembre. Le vainqueur représentera l'Asie à la Coupe du Monde des Clubs, en décembre aux Émirats Arabes Unis.

Des favoris passent, d'autres trépassent
Parmi les résultats inattendus, on retiendra l'élimination de trois anciens vainqueurs de la compétition : Ulsan Hyundai, Gamba Osaka et Western Sydney Wanderers.

Après son brillant parcours l'année dernière à la Coupe du Monde des Clubs au Japon en tant que représentant du pays hôte, Kashima s'est adjugé la première place de son groupe. Bien organisés derrière et impitoyables devant le but, les champions de la J-League font partie des favoris à la victoire finale. Al Hilal et Lekhwiya ont également fait forte impression et se sont tous deux qualifiés sans peine. Jiangsu a rapidement assuré sa qualification, tandis qu'Urawa et Guangzhou ont fait preuve d'une redoutable efficacité offensive.

Faits et chiffres…
Guangzhou vise un triplé : Malgré sa deuxième place dans son groupe, il faudra compter avec le double vainqueur Guangzhou. Titrée en 2013 et en 2015, l'équipe emmenée par Luiz Felipe Scolari a l'intention de devenir le premier club asiatique à décrocher une troisième étoile.

6 équipes pour 2 pays : Le Japon et la RP Chine seront chacun représentés par trois équipes lors de la phase à élimination directe. Kawasaki Frontale a rejoint dans le club des 16 les deux autres pensionnaires de la J-League, Urawa et Kashima, tandis que la Chinese Super League est représentée par Shanghai SIPG, Jiangsu et Guangzhou.

Duels explosifs : Tous deux anciens participants à la Coupe du Monde des Clubs, Guangzhou et Kashima croiseront le fer pour une place en quarts de finale. Shanghai et Jiangsu se livreront un duel 100 % chinois, tandis qu'Al Ahli des Émirats Arabes Unis sera opposé à son homonyme d'Arabie Saoudite.

Nouveau venu surprenant : Les néophytes d'Esteghlal Khuzestan ont surpris en se qualifiant lors de leur première participation au tournoi. Plus impressionnant encore, l'équipe iranienne s'est révélée la plus efficace de cette campagne. En inscrivant seulement six buts en six rencontres - le plus faible bilan parmi les 16 qualifiés -, les champions d'Iran sont parvenus à récolter neuf points, un total suffisant pour s'emparer de la deuxième place qualificative du groupe.

Taremi en verve : Le tournoi est habituellement dominé par des buteurs non asiatiques, une "tradition" pourtant bousculée cette année. En tête du classement des buteurs, l'attaquant de Persépolis, Mehdi Taremi, a inscrit six buts jusqu'à présent et contribué à la qualification de son club. L'international iranien de 24 ans a également trouvé le chemin des filets à cinq reprises lors de la phase qualificative asiatique pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Muangthong impressionne : Muangthong a surpris en finissant devant Ulsan Hyundai, ancien vainqueur du tournoi asiatique, et Brisbane Roar pour s'emparer de la deuxième place du groupe. Muangthong devient ainsi le troisième club thaïlandais - après BEC Tero Sasana et Buriram United - à atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions de l'AFC.

Le double visage de Jiangsu : À la faveur de quelques actions de classe de son milieu brésilien Ramires, Jiangsu est devenu la première équipe à se hisser au tour suivant, assurant sa qualification à deux rencontres de la fin de la phase de groupes. En revanche, le club chinois est à la peine sur la scène nationale, avec seulement quatre points en huit matches.

La stat
18
- Guangzhou et Urawa ont tous deux inscrit 18 buts lors de la phase de groupes, le meilleur bilan du tournoi à ce jour.