Alors que le coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF aura lieu ce 14 janvier 2017, FIFA.com s'est penché sur les statistiques qui ont marqué l'histoire du tournoi.

1 équipe s'apprête à faire ses grands débuts en phase finale, la Guinée-Bissau. Désormais, seules 15 nations n'ont encore jamais réussi à valider leur billet pour le grand rendez-vous continental. Les Djurtus entendent bien profiter pleinement de cette expérience, malgré leur statut d'outsider. Rappelons qu'aucun pays ne s'est plus imposé en Coupe d'Afrique des Nations dès sa première participation depuis l'Afrique du Sud, en 1996.

2 hommes ont remporté le tournoi en tant que joueur puis en tant qu'entraîneur. Il s'agit des regrettés Mahmoud El-Gohary (1959 et 1998), avec l'Égypte, et Stephen Keshi (1994 et 2013), avec le Nigeria.

3 échecs consécutifs en finale, c'est la série à laquelle le Ghana espère mettre fin au Gabon. Les Black Stars ont été battues lors de chacune de leurs trois dernières apparitions dans le match décisif : dominés par la Côte d'Ivoire en 1992, les Ghanéens ont subi la loi de l'Égypte en 2010, avant de s'incliner à nouveau face aux Éléphants en 2015. Le Ghana compte neuf finales de la CAN à son actif, plus qu'aucune autre nation africaine, mais son dernier succès remonte à 1982.  

3 titres de champion d'Afrique figurent au palmarès de deux entraîneurs de légende : le Ghanéen Charles Gyamfi (1963, 1965, 1982) et l'Égyptien Hassan Shehata (2006, 2008, 2010). Le sélectionneur du Maroc Hervé Renard pourrait intégrer ce club très fermé dès cette année. En effet, le Français est aujourd'hui le seul technicien à avoir soulevé le trophée continental avec deux équipes différentes, la Zambie en 2012 et la Côte d'Ivoire en 2015. Pour entrer dans l'histoire, Renard devra toutefois mettre fin à la malédiction des Lions de l'Atlas, dont l'unique sacre africain remonte à 41 ans.

3 formations ont défendu avec succès leur couronne continentale : le Ghana (1963, 1965), le Cameroun (2000, 2002) et l'Égypte (2006, 2008, 2010). La Côte d’Ivoire espère devenir la quatrième, après avoir dominé le Ghana 9:8 aux tirs au but en 2015. Depuis le début du siècle, les Éléphants ont atteint la finale à trois reprises et à chaque fois, la victoire s'est jouée aux penalties.

5 comme le nombre de buts inscrits par Laurent Pokou en un seul match. Sous son impulsion, la Côte d'Ivoire avait sèchement battu l'Éthiopie 6:1 lors de l'édition 1970, organisée au Soudan. Vieux de quatre décennies, ce record n'a que rarement été menacé depuis. À cette occasion, les Éléphants ont également signé la plus large victoire de l'histoire du tournoi.  

7 titres de champion d'Afrique, c'est le record établi par l'Égypte. Le Ghana et le Cameroun sont aujourd'hui les plus proches rivaux des Pharaons, avec quatre couronnes chacun.  

9 soit le plus grand nombre de buts jamais inscrits dans un match de Coupe d'Afrique des Nations. En 1963 à Kumasi (Ghana), l'Égypte avait battu le Nigeria 6:3. Ce jour-là, Hassan Shazli avait fait mouche à quatre reprises, tandis qu'Ibrahim Reda s'offrait un doublé. Les Pharaons menaient déjà 4:0 à la mi-temps. Les cinq autres buts ont été marqués dans les 12 dernières minutes du match.  

10 éditions de la CAN ont été remportées par le pays hôte : l'Éthiopie (1962), le Ghana (1963, 1978), le Soudan (1970), le Nigeria (1980), l'Égypte (1986, 2006), l'Algérie (1990), l'Afrique du Sud (1996) et la Tunisie (2004). Le Gabon, qui accueille le tournoi pour la seconde fois, cinq ans après l'avoir organisé conjointement avec la Guinée Équatoriale, aimerait sans doute ajouter son nom à la liste. Toutefois, les Panthères n'ont jamais dépassé les quarts de finale. 

18 buts en Coupe d'Afrique des Nations figurent au tableau de chasse du Camerounais Samuel Eto’o, meilleur buteur de l'histoire de la compétition. L'Ivoirien Laurent Pokou pointe en deuxième position avec 14 unités, devant le Nigérian Rashidi Yekini (13 réalisations).

19 matches répartis sur 13 ans, c'est le record d'invincibilité que l'Égypte espère prolonger à l'occasion de son grand retour en Coupe d'Afrique des Nations. Les Pharaons, qui ont manqué les trois derniers rendez-vous, n'ont plus été battus en phase finale depuis le revers (2:1) concédé à l'Algérie en 2004. Depuis cette époque, les Égyptiens ont remporté toutes les CAN auxquelles ils ont participé. Ils restent sur neuf victoires de rang en phase finale et quatre matches d'invincibilité défensive sur leurs cinq dernières sorties.

23 secondes, c'est tout le temps qu'il a fallu à l'Égyptien Ayman Mansour pour signer le but le plus rapide de l'histoire du tournoi, à l'occasion d'un duel entre l'Égypte et le Gabon disputé par une nuit glacée au stade El Menzah de Tunis, en 1994.

36 tel est le nombre record de matches disputés par le Camerounais Rigobert Song sur huit éditions, entre 1996 et 2010. L'ancien Messin partage le record du nombre de participations avec l'Égyptien Ahmed Hassan. Simple remplaçant, ce dernier n'était cependant pas entré en jeu en 1996.

90 matches figurent au compteur de l'Égypte, ce qui constitue un autre record en Coupe d'Afrique des Nations. Les Pharaons affichent également le plus grand nombre de victoires en phase finale (51), ainsi que la meilleure attaque (154 buts).

99 comme le nombre de buts inscrits sur l'ensemble des 32 matches de la CAN 2008, ce qui fait de l'édition ghanéenne la plus prolifique de l'histoire. À titre de comparaison, la CAN 2015 a produit 68 buts.