Malgré ses belles performances avec Wadi Degla dans le championnat d'Egypte, le temps d'Essam El Hadary semblait révolu avec le maillot national. Son sélectionneur Héctor Cuper avait autre chose en tête. Le dernier rempart a gardé les cages de l'Égypte dans les deux premiers matches de qualification pour la Coupe du Monde, face au Congo et au Ghana. Grâce à lui, l'Égypte a fait carton plein et est désormais sur la bonne voie pour atteindre Russie 2018.

Le 15 janvier 2017, El Hadary a fêté ses 44 ans de manière modeste, loin de sa famille et de ses amis. Il est actuellement au Gabon, où il dispute la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2017, et n'a pas la tête à la fête. Deux jours après son anniversaire, il n'a pas été titularisé dans le premier match de l'Égypte, face au Mali. Mais au milieu de la première mi-temps, le gardien Ahmed El-Shenawy s'est blessé et El Hadary a pris sa place dans les cages des Pharaons. Il est ainsi devenu le joueur le plus âgé de l'histoire à disputer la Coupe d'Afrique.

Durant 70 minutes, il a fait preuve de sang-froid, notamment à la fin, quand ses cages étaient sous pression. Il a renvoyé tous les ballons et donné confiance à ses partenaires. "Personne ne s'attendait à ce que je participe à cette compétition, d'autant que l'Égypte en est absente depuis 2010. Mais j'adore les défis et j'ai beaucoup travaillé durant les deux dernières années pour être en forme. Je suis heureux d'avoir réussi cela, mais j'en veux encore plus", lançait Essam El Hadary en sortant des vestiaires au micro de FIFA.com, démontrant une ambition qui résiste au temps. "C'était un match difficile. C'est le premier et tous nos joueurs disputent leur première Coupe d'Afrique. Je devais me montrer calme et les guider dans les périodes où nous avons été sous pression", insiste-t-il. "Tout le monde a pu constater leurs efforts. Comme d'habitude, nous voulions gagner, mais obtenir un point dans le premier match n'est pas si mal."

Le monument du football égyptien sait de quoi y parle. La plupart de ses équipiers n'avaient pas encore 10 ans quand ils l'admiraient devant leur télévision. "Je voulais participer à une septième CAN et j'y suis parvenu", savoure-t-il. "C'était formidable d'arriver au Gabon. Je me suis rappelé tous les moments que nous avons vécus, notamment les quatre titres. Nous en visons un nouveau et nous ferons tout pour donner de la joie au peuple égyptien."

Et devinez ce qu'El Hadary a coché dans son agenda en 2018..."Je veux aussi participer à la prochaine Coupe du Monde. Nous avons l'occasion de qualifier à nouveau l'Égypte pour la reine des compétitions, après 1990. Je veux participer à cela et porter le maillot de mon pays là-bas", conclut-il.