LE FILM DE LA JOURNÉE - La RD Congo a confirmé ses ambitions en faisant trembler les champions d'Afrique de Côte d'Ivoire lors de la deuxième journée du Groupe C de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, Gabon 2017, qui a vu le Maroc se relancer dans la course à la qualification face au Togo. FIFA.com fait le point sur les deux rencontres de ce vendredi 20 janvier.

Les résultats
Groupe C
Côte d’Ivoire 2:2 RD Congo
Maroc 3:1 Togo

L’analyse
La parole avait souvent été donnée à la défense depuis le début de la CAN 2017. Le scénario n'a pas été le même ce vendredi. La Côte d'Ivoire et le RD Congo ont montré l'exemple dans un premier temps. A l'attaque toute, même si les échanges ont été souvent plus intenses que précis. Le ton a été donné d'entrée avec l'ouverture du score de Neeskens Kebano d'une frappe puissante en première intention. Les Éléphants étaient dos au mur mais les Léopards pas encore rassasiés. Les séquences d'attaque-défense se poursuivaient. Wilfried Bony a d'abord remis tout le monde à égalité de la tête avant de voir Junior Kabananga redonner à nouveau l'avance aux Congolais. Les spectateurs d'Oyem ont encore eu droit à une longue série d'occasions en deuxième mi-temps, même si le tableau d'affichage ne s'animera plus qu'une fois grâce Serey Dié, le capitaine des Ivoiriens. Les champions d'Afrique devront l'emporter contre le Maroc pour survivre à la phase de groupes. Les Léopards sont très proches de valider leur ticket pour le tour suivant.

Pour le Maroc, la frustration qui a conclu le duel face à la RD Congo a fait place au soulagement contre le Togo. Menés au score après cinq minutes suite à une action collective conclue par une frappe croisée de Matthieu Dossevi, les Lions de l'Atlas ont répondu avec caractère et autorité. Seize minutes plus tard, Aziz Bouhaddouz et Romain Saïss avaient déjà inversé la tendance en donnant l'avance au Maroc. Les Éperviers étaient tout sauf K.O, à commencer par leur légende vivante Emmanuel Adebayor. L'attaquant de 32 ans s'est essayé dans toutes les positions, bien alimenté par Dossevi. En face, Nabil Dirar et M'Bark Boussoufa ont continué à en faire voir de toutes les couleurs à la défense togolaise. C'est pourtant Youssef En-Nesyri qui a mis tout le monde d'accord en inscrivant le troisième but marocain. Le Togo a grandement hypothéqué ses chances de prolonger l'aventure. Le Maroc peut, lui, continuer à rêver tout haut.

Le temps-fort de la journée
Kabananga a remis ça avec une nouvelle réalisation. L'attaquant n'était pas censé être du voyage au Gabon avec la RD Congo dans un premier temps. Retenu de dernière minute par le sélectionneur Jean-Florent Ibenge, le joueur d'Astana a offert une passe décisive avant de se charger du deuxième but des siens, le tout avec une étonnante facilité. L'ancien joueur d'Anderlecht était déjà l'auteur du but victorieux lors de l'entrée en lice des Léopards face au Maroc.

La stat
3
 - Comme le nombre de buts marqués en première mi-temps dans les deux duels du jour. Et dire que la première journée dans le Groupe C s'était soldée sur un total d'un but.

La prochaine journée
Samedi 21 janvier (heure locale)

Groupe D
Ghana-Mali (17h00)
Égypte-Ouganda (20h00)

Le vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, Gabon 2017 représentera l’Afrique lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017.