Les représentants nord-africains semblent bien décidés à poursuivre leur domination en Ligue des champions de la CAF. En effet, une seule des six équipes de la région concernées par le tour préliminaire n'a pas réussi à valider son billet pour le premier tour de l'épreuve continentale. FIFA.com fait le bilan du tour préliminaire.

L'affiche
Smouha 1:0 Al-Ahli Tripoli

Le seul club d'Afrique du Nord à ne pas avoir franchi l'obstacle est Al-Ahli Tripoli, victime du derby régional du tour préliminaire. L'an dernier, les Libyens avaient créé la surprise en écartant leurs homonymes égyptiens d'Al Ahly sur la route de la phase de groupes. Face aux Égyptiens de Smouha, nouveaux venus dans cette compétition, Al-Ahli partait donc favori. Malheureusement, sa courte victoire 1:0 à l'aller n'a pas suffi. Smouha, qui a accédé à l'élite égyptienne pour la première fois de son histoire il y a cinq ans, est revenu à hauteur de son adversaire en début de seconde mi-temps, par l'intermédiaire de Salah Amin. Par la suite, aucune des deux équipes n'a plus réussi à trouver le chemin des filets. Les locaux se sont finalement imposés 5:3 aux tirs au but.  

La surprise
Al-Merreikh 3:0 Azam FC

Vainqueurs 2:0 devant leurs supporters, les ambitieux Tanzaniens d'Azam pensaient avoir fait le plus difficile face à leur adversaire soudanais. Leur première participation à la Ligue des champions a cependant connu une fin abrupte à Khartoum, sur une défaite 3:0 synonyme d'élimination. L'entraîneur adjoint George Nsimbe estime que ses joueurs ont beaucoup à apprendre de cet échec. "Nous n'avons pas eu de chance de nous incliner sur un tel score. Il ne nous reste plus qu'à nous remettre au travail, remporter le championnat et revenir l'année prochaine", juge-t-il.

Les autres rencontres
L'Afrique du Sud, le Nigeria, le Maroc, le Soudan et l'Algérie peuvent avoir le sourire, après avoir placé deux représentants chacun en seizièmes de finale. Siyabonga Nkosi a signé l'unique but de la rencontre pour Kaizer Chiefs, en déplacement au Botswana sur le terrain de Township Rollers. De leur côté, les Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud) n'ont pas eu à forcer leur talent pour se débarrasser de St. Michel United (Seychelles) 3:0 (4:1 sur l'ensemble des deux manches). Al-Hilal, vainqueur 2:1 en cumulé de KMKM (Zanzibar), formera le duo soudanais du prochain tour aux côtés d'Al-Merreikh. Les Nigérians ont, quant à eux, enregistré de larges succès. Lauréat de l'épreuve en 2003 et 2004, Enyimba l'a emporté 1:0 face aux Buffles du Borgou béninois (4:0 au total). Les Kano Pillars ont fait encore mieux en dominant Al-Malakia 3:0, après avoir disposé du même adversaire 2:0 à l'aller.  

Battu 2:0 au Mali par le Club Olympique de Bamako, le Moghreb Tétouan a redressé une situation compromise pour se qualifier 3:2 sur l'ensemble des deux manches. Dans le même temps, le Raja de Casablanca a battu (4:0) les Diables Noirs du Congo, qui les avaient pourtant tenus en échec 2:2 lors de leur premier duel. Le champion ivoirien Séwé Sport a mordu la poussière (3:2 en cumulé) devant les Guinéens de l'AS Kaloum suite au nul 1:1 concédé au retour. L'international zambien Justin Zulu a été le héros de la qualification de ZESCO United face aux Mbabane Swallows du Swaziland. Sous son impulsion, le club de Ndola s'est imposé 1:0 (2:1 au total). La rencontre entre les Libériens de Barrack Young Controllers et le Real Banjul a dû être reportée en raison de l'épidémie d'Ebola.

Le joueur
Présent à la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013, le Nigérian Gambo Muhammad ne manque pas d'admirateurs en Afrique. À 26 ans, il est même considéré comme l'un des meilleurs attaquants du championnat du Nigeria. Son doublé lors de la victoire (3:0) de Kano Pillars sur Al-Malakia n'a fait que conforter son statut. Le Super Eagle avait déjà trouvé le chemin des filets à l'aller (2:0) et compte désormais trois réalisations en deux sorties.  

Le chiffre
3 -
Comme le nombre de clubs algériens encore en lice dans la compétition. L'ES Sétif, tenant du titre, était automatiquement qualifié pour le tour suivant, tandis que l'USM Alger, champion d'Algérie, a validé son billet aux dépens des Tchadiens de Foullah Edifice. Le MC El Eulma, qui remplace la JS Kabylie suspendue, s'est imposé grâce à la règle des buts inscrits à l'extérieur face à Saint George.

Entendu…
"Avec notre expérience, nous avons su gérer la chaleur. Pour notre prochain déplacement à Casablanca, les conditions seront meilleures et notre performance devrait s'en ressentir"- Bernard Parker, attaquant de Kaizer Chiefs

Votre opinion !
Les équipes nord-africaines vont-elles continuer à dominer la compétition ? Au cours des dix dernières années, seul le TP Mazembe, vainqueur en 2009 et 2010, a réussi à briser leur hégémonie.