Le Stade Malien, Asante Kotoko, Al Hilal et l'AS Kaloum Stars ont à eux tous été neuf fois finalistes et six fois demi-finalistes de la Coupe d'Afrique des Clubs champions de la CAF. Mais depuis que la compétition est devenue la Ligue des champions de la CAF en 1997, ce quatuor n'a atteint la phase de groupes que six fois en 18 éditions.

À la veille des matches retour du premier tour des qualifications pour l'édition 2015, ces quatre clubs au riche passé se trouvent dans des situations différentes. Les Guinéens de l'AS Kaloum, qui ont écarté Séwé Sport (Côte d'Ivoire) au tour préliminaire, ont obtenu le nul (1:1) en Zambie contre Zesco United lors de la première manche. Ils joueront la rencontre retour sur terrain neutre à Bamako.

Asante Kotoko a lui aussi rapporté un nul (0:0) de son déplacement en Algérie, où il a affronté le MC El Eulma. Pour le deuxième acte, la formation ghanéenne comptera sur son avant-centre ivoirien Ahmed Touré, l'un des joueurs en forme du moment. "Nous allons avoir besoin des efforts de tous les joueurs, pas d'un seul", coupe toutefois l'intéressé. Pour le Stade Malien et Al Hilal, l'horizon est beaucoup plus dégagé. Grâce notamment à un doublé de Mamadou Doumbia, le Stade Malien l'a emporté 3:1 à aller sur le terrain des Gabonais de l'AS Mangasport.

Al Hilal, de son côté, n'a pas fait de détail face aux Malawites de Big Bullets, avec un succès 4:0. Al Hilal, qui vient juste d'engager l'ancien sélectionneur du Rwanda et de l'Ouganda Milutin 'Micho' Sredojevic, espère que sa tâche sera quelque peu simplifiée à Blantyre par la suspension du défenseur des Bullets, Sankhani Mkandawire. La formation malawite va devoir marquer au minimum quatre buts sans en encaisser pour espérer passer. Selon le directeur technique du club, Billy Tewesa, la tâche appartient au domaine du possible. "Nous n'allons pas mourir sans nous battre. Nous allons tout donner", annonce-t-il.

Le format change, le succès reste

TP Mazembe et Al Ahly sont deux clubs que le changement de format de la compétition n'a pas troublés, bien au contraire. Mazembe, précédemment connu sous le nom de TP Englebert, a participé à quatre finales consécutives à compter de 1967, avec deux sacres à la clé, à quoi on ajoutera les deux Ligues des champions successives remportées en 2009 et 2010 et trois accessions au dernier carré en plus de cela.

Le club de la RD Congo devra refaire un retard d'un but après sa défaite 1:0 en Afrique du Sud face à Mamelodi Sundowns, sur une réalisation de Khama Billiat dans les derniers instants. Thomas Ulimwengu, Mbwana Samatta, Roger Assale et Solomon Asante seront les principales armes offensives de la formation congolaise. Les quatre hommes ont tous joué avec leurs équipes nationales respectives, ce qui n'empêchera aucun d'entre eux d'être présent pour le deuxième acte à Lubumbashi.

Le club le plus titré de la compétition est Al Ahly. Les Diables rouges ont disputé trois et gagné deux finales du temps de la Coupe d'Afrique des Clubs. Depuis le passage au nouveau format, ils ont conquis six nouveaux titres. Au match aller, un doublé d'Emad Meteab a permis aux Cairotes de s'imposer 2:0 à Kigali contre APR. La mission du club rwandais loin de ses bases s'annonce donc très compliquée.

L'an passé, Al Ahly avait été éliminé de la compétition par le club libyen d'Al Ahli. "Après ce qui est arrivé l'année dernière, les joueurs sont bien déterminés à tout donner pour remporter la compétition. Notre ambition est de nous qualifier à nouveau pour la Coupe du Monde des Clubs", annonce l'entraîneur Juan Carlos Garrido.

Ahly pourrait bien être rejoint par huit clubs nord-africains au prochain tour des qualifications. Les Égyptiens de Smouha doivent combler un retard d'un but après leur défaite 1:0 à l'aller à Enyimba. Le MC El Eulma et l'ES Sétif, tenante du trophée (1:1 au Real Banjul) ont concédé le nul à l'aller. L'Espérance (1:0 au Cosmos de Bafia), le CS Sfaxien, (5:0 à l'AC Semassi) et le Raja de Casablanca (1:0 chez les Kaizer Chiefs) ont tous gagné à l'extérieur, tandis que l'USM Alger (5:1 face à AS Pikine) et le Moghreb Tétouan (4:0 contre les Kano Pillars) ont tous deux signé une large victoire domicile.