La Ligue des champions de la CAF 2016 propose à 55 équipes venues des quatre coins du continent d'entreprendre un long voyage, qui mènera la meilleure d'entre elles en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Mais avant de valider son billet pour le Japon, le futur lauréat de l'épreuve devra disputer 14 matches au minimum.

La compétition débute ce 13 février. La première manche du tour préliminaire sera marquée par l'entrée en lice de grands noms comme l'AS Vita Club, Enyimba, le Wydad Casablanca, l'ASEC Mimosas, l'Union Douala ou encore le Club Africain, autant d'anciens champions d'Afrique.

L'une des confrontations les plus attendues de ce tour préliminaire mettra aux prises le Club Africain, vainqueur de l'épreuve en 1991, et l'AS Tanda. Nouveaux venus dans cette compétition, les Ivoiriens ont créé la surprise en remportant leur premier championnat, quelques années après leur accession à l'élite.  

L'autre duel au sommet opposera les Ghanéens d'Ashanti Gold, finalistes malheureux en 1997, aux Algériens du MO Bejaïa. L'an dernier, les trois représentants algériens avaient atteint la phase de groupes. Toutefois, les Crabes auront fort à faire pour franchir l'obstacle ghanéen. Élu meilleur joueur de Premier League, le milieu de terrain Eric Opoku estime que son équipe ne partira pourtant pas favorite. "Bejaïa est bien organisé. Le championnat d'Algérie bat son plein et nos adversaires seront donc beaucoup plus affûtés. Il va falloir défendre et jouer en contre si nous ne sommes pas en mesure de répondre au défi physique", prévient-il.

Toshack d'attaque
De son côté, l'ancien entraîneur du Real Madrid John Toshack s'apprête à faire ses grands débuts dans cette compétition. Vainqueur de la Coupe d'Europe des Clubs Champions durant ses jeunes années à Liverpool, le Gallois a remporté le dernier championnat du Maroc avec le Wydad Casablanca. Son équipe partira favorite face à l'AS Douanes Niamey.   

Un seul club sud-africain a réussi à inscrire son nom au palmarès de l'épreuve, Orlando Pirates, il y a 21 ans. Kaizer Chiefs et Mamelodi Sundowns auront la lourde tâche de représenter le pays en 2016. Tous deux ont l'ambition de faire mieux que l'an passé, quand leur parcours avait été interrompu au premier tour. Mais avant de se projeter dans l'avenir, les Chiefs et les Sundowns devront se défaire respectivement de Colcan Club et de Chicken Inn.

Les Brazilians se rendent à Bulawayo pour y défier le champion du Zimbabwe, Chicken Inn. Pour Cuthbert Malajila et Khama Billiat, ce déplacement est aussi l'occasion d'un retour au pays. Souvent présenté comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire des Warriors, l'entraîneur des Sundowns Peter Ndlovu est lui-même surnommé la Balle de Bulawayo.  

Les Vipers tenteront quant à elles de surfer sur la vague du succès de l'équipe nationale. En guise d'entrée en matière, les Ougandais affronteront Enyimba, double champion d'Afrique. Le capitaine nigérian Chinedu Udoji a d'ores et déjà prévenu que le match aller serait crucial. "Nous allons affronter les champions d'Ouganda, qui forment une équipe redoutable. Il faudra absolument l'emporter. Notre objectif est de réaliser un bon match et de rentrer au Nigeria avec un résultat positif", annonce-t-il.

Les matches retour auront lieu le week-end du 26-28 février, tandis que le premier tour proprement dit, qui rassemblera 32 équipes, se disputera au meilleur des deux manches en mars. Le deuxième tour, programmé en avril, permettra de passer de 16 à huit concurrents, qui seront ensuite répartis en deux groupes de quatre.