• Cinquième titre continental pour les Tuzos, champions après avoir battu Tigres
  • Franco Jara, auteur du but du triomphe et meilleur joueur du tournoi
  • Pachuca disputera sa quatrième Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

Pachuca retrouve la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA après avoir battu Tigres en finale et s'être adjugé ainsi la Ligue des champions de la CONCACAF. Après le 1:1 de la finale aller à Monterrey, tout restait à faire pour les deux équipes. Mais les Tuzos ont une nouvelle fois transformé leur Estadio Hidalgo en forteresse imprenable (Pachuca n'a plus perdu devant son public – toutes compétitions confondues – depuis le 16 janvier 2015), avant de porter le coup fatal en fin de partie.

À la 83ème minute, Hirving Lozano, meilleur buteur du tournoi, déclenche un tir puissant de l'extérieur de la surface. Le gardien El Patón Guzmán ne peut que repousser. Franco Jara reprend le ballon juste devant la ligne des six mètres pour marquer et offrir une victoire 1:0 à Pachuca, qui remporte ainsi la Ligue des champions de la CONCACAF pour la deuxième fois de son histoire et s'ouvre les portes d'Émirats Arabes Unis 2017.

Les clés du tournoi

Cinq finales, cinq titres continentaux :
C'est la statistique parfaite d'un club qui a disputé deux finales de Ligue des champions et trois de Coupe des Champions (nom de la compétition sous son ancien format) et s'est imposé à chaque fois.

Statistiques de champion :
Dans son parcours jusqu'au titre, Pachuca n'a perdu qu'un seul des 10 matches qu'il a disputés, la demi-finale aller contre le FC Dallas (1:2). Les Mexicains ont compensé ce déficit en s'imposant 3:1 au retour devant leur public.

L'Hidalgo, fief imprenable :
Les Tuzos n'ont perdu aucune des 15 rencontres qu'ils ont disputées dans leur antre dans l'histoire de la compétition.

Quatrième billet mondialiste :
C'est à l'année 2010 que remonte la dernière participation des Tuzos à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, après celles de 2007 et 2008. Leur meilleure performance dans l'épreuve est la quatrième place conquise en 2008.

Nouveau succès du Mexique :
24 équipes de 12 pays différents ont pris part à l'édition de la Ligue des champions qui vient de se terminer et qui avait commencé le 2 août 2016. Une fois de plus, la compétition est remportée par un club mexicain.

Tigres, de nouveau finaliste malheureux :
C'est la deuxième année consécutive que Tigres échoue en finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Le club de Monterrey avait été battu en finale de la précédente édition par le Club América. Les Tuzos viennent de perdre ainsi leur troisième finale continentale consécutive après celle de l'an dernier et la finale de la Copa Libertadores de 2015 contre River Plate.

La MLS, aux portes de la finale :
Deux clubs de MLS, le FC Dallas et les Vancouver Whitecaps, ont atteint les demi-finales, mais n'ont pas réussi à imiter Salt Lake City et l'Impact de Montréal, qui sont les deux seules équipes du championnat d'élite des États-Unis à avoir disputé une finale de Ligue des champions de la CONCACAF.

La stat
29
 buts en 10 matches font de Pachuca l'équipe la plus prolifique du tournoi. Il faut quand même noter que 11 de ces 28 réalisations ont été réussies au cours d'un même match, à l'occasion du 11:0 infligé en déplacement au Police United (Belize) en phase de groupes. Hirving Lozano, avec huit buts, termine meilleur réalisateur du tournoi. Quant au héros de la finale, Franco Jara, il est également meilleur joueur de la compétition et deuxième au classement des buteurs, avec six unités.

Entendu…
"Je suis heureux. Nous sommes en train de vivre un rêve et il continue. Je suis obsédé par le Mondial des Clubs. Nous savons que nous avons cette possibilité. Nous nous étions fixé comme objectifs d'aller à la Coupe du Monde des Clubs et aujourd'hui nous voulons de nouveau le jouer, et le jouer pour de vrai"Diego Alonso, l'entraîneur de Pachuca.