Ils s'appellent Fons Leweck, Ngemba Evans Obi ou encore Rachid Rouga. Leurs noms ne sont pas connus dans le monde entier et ils ne sont pas millionnaires. Cela ne les a pas empêchés d'être les héros de l'année 2008, à leur manière.

Mais ce n'est pas parce que l'année se termine qu'il faut les oublier ! FIFA.com a tenu à rendre hommage à ces héros modestes.

Fons Leweck : l'homme des grandes circonstances
"Au coup de sifflet final, nous avons été submergés par l'émotion. Nous savions que nous venions de réussir quelque chose d'exceptionnel et nous avons laissé éclater notre joie. J'ai tout de suite pensé à ma famille, qui devait être en train de fêter ça à la maison. En tant que Luxembourgeois, nous étions très fiers d'avoir accompli un véritable exploit. Personne ne pourra jamais nous l'enlever et cela nous sera certainement très utile dans les moments difficiles. Gagner à l'extérieur, devant un tel public, c'est sans aucun doute le plus grand moment de ma vie", raconte Fons Leweck au mirco de FIFA.com. Quelques minutes plus tôt, l'attaquant international avait participé à l'incroyable victoire (2:1) de la sélection luxembourgeoise en Suisse, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.    

Ce jeune homme de 27 ans fut l'un des grands artisans du succès de son équipe en trompant Diego Benaglio à la 87ème minute de la partie. Un an auparavant, le joueur du FC Etzella Ettelbrück avait déjà inscrit le but de la victoire (1:0) du Grand-duché sur le Belarus en éliminatoires de l'Euro, en frappant à la cinquième minute du temps additionnel.  


De la division de district à l'équipe nationale
L'histoire suivante ressemble à un scénario hollywoodien. En tout cas, une chose est sûre : la date du 18 novembre 2008cest à marquer d'une pierre blanche dans la vie de Ngemba Evans Obi. Qui ça ? Vous n'en avez jamais entendu parler ? Dans ce cas, FIFA.com va vous éclairer.

C'est en effet ce jour-là que ce jeune gardien de but de 23 ans, qui évolue au SV Heimstetten II (division de district, équivalent de la dixième division), a été appelé en équipe nationale. Trois habitués de la sélection du Nigeria, Vincent Enyeama, Dele Aiyenugba et Greg Etafia, n'ayant pas réussi à obtenir de visas pour la Colombie, Ngemba Evans Obi s'est donc retrouvé propulsé du jour au lendemain au rang de doublure officielle d'Austin Ejide. Il n'a malheureusement pas fêté sa première sélection en Amérique du Sud, mais qui sait s'il ne sera pas à nouveau convoqué l'année prochaine. Dès la fin du mois de mars, plusieurs matches comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 sont au programme...  

Par une extraordinaire coïncidence, le Béninois Rachid Rouga a vécu pratiquement la même aventure. Désireux de s'imposer en Ligue 1, il a fréquenté pendant de longues années le centre de formation de Rennes, sans toutefois parvenir à décrocher un contrat professionnel. Plutôt que de tenter sa chance ailleurs, Rouga décide alors de rester au club, au sein de la section amateur.

L'Allemand Reinhard Fabisch, sélectionneur du Bénin à cette époque, entend parler de lui et le contacte en décembre 2007. "J'ai été invité à participer au stage de la sélection en Tunisie et l'entraîneur a été très content de moi", explique l'heureux Rouga.  

Un amateur en Coupe d'Afrique des Nations
A tel point qu'il fera partie du groupe béninois retenu pour disputer la Coupe d'Afrique des Nations. "Il y avait une ambiance fantastique avant, pendant et après les matches. C'était une expérience magnifique de prendre part à ce tournoi en compagnie des autres joueurs. Les stades étaient toujours pleins et plus de 6 000 Béninois avaient fait le déplacement pour nous soutenir", se souvient Rouga, visiblement très marqué par son séjour au Ghana.

Même si son équipe a dû faire ses valises dès la fin du premier tour, après avoir concédé trois défaites en autant de sorties, le représentant du monde amateur conserve un souvenir ému de la compétition. "J'ai gagné en confiance. Aujourd'hui, je sais qu'on n'a pas le droit à l'erreur et qu'il faut toujours rester concentré à cent pour cent", conclut Rouga, qui porte désormais les couleurs du FC Flers, une équipe de sixième division.

Qui sont vos héros de l'année 2008 ? Quels joueurs ou quelles équipes vous ont le plus impressionné ? Donnez-nous votre opinion !