Le tableau du premier tour de la Ligue des champions de la CAF, dont les matches aller se dérouleront ces 14 et 15 mars, est fidèle à un schéma devenu classique dans la compétition : les clubs d'Afrique du Nord y figurent en nombre, ce qui n'est pas le cas des écuries de la partie sud du continent. Etonnamment, la Côte d'Ivoire et la Guinéeé quatoriale, toutes deux demi-finalistes de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF il y a un peu plus d'un mois, ne comptent déjà plus de représentant dans la compétition.

Pour l'entraîneur sud-africain Roger De Sa, qui a emmené Orlando Pirates jusqu'en finale de la Ligue des champions il y a deux ans, rien d'étonnant à ce que la compétition soit de nouveau dominée par les clubs du nord du Sahara. En 2013, les Pirates s'étaient inclinés en finale face au géant égyptien d'Al Ahly. "Les clubs du Maghreb prennent cette compétition très au sérieux. Ils y consacrent beaucoup de moyens et d'efforts et cela se traduit par d'excellents résultats. Ils aiment ce tournoi ", résume De Sa.

Sur les dix équipes nord-africaines présentes sur la ligne de départ de la Ligue des champions 2015, neuf sont encore en lice. La seule à avoir déjà quitté l'épreuve est la formation libyenne d'Al Ahli, écartée par les Égyptiens de Smouha, dont c'est la première participation à la compétition et qui seront récompensés de leur exploit par une confrontation avec un ancien vainqueur du tournoi, le club nigérian d'Enyimba.

"Beaucoup de pays dont les clubs ne sont pas très riches réussissent bien dans la CAN car ils peuvent compter sur leurs joueurs évoluant dans les championnats européens. Mais en Ligue des champions, les clubs de ces pays ont beaucoup plus de difficultés. Cela explique pourquoi il y a un fossé énorme entre les performances des équipes nord-africaines dans les compétitions de clubs et à la CAN", analyse le défenseur égyptien Wael Gomaa, qui a raccroché les crampons après avoir établi un record en remportant six Ligues des champions avec Al Ahly.

L'Algérie et l'Afrique du Sud en guise d'exemples
La domination nord-africaine est symbolisée par la participation de trois clubs algériens au premier tour. C'est d'ailleurs la première fois qu'un pays du Continent Mère compte autant de représentants à ce stade de la compétition. L'USM Alger, victorieuse du dernier championnat national, sera opposée aux Sénégalais de l'AS Pikine, tandis que le MC El Eulma - qui a remplacé la JS Kabylie, deuxième du dernier championnat d'Algérie - devra en découdre avec un géant du football ghanéen, Asante Kotoko. "Ces dernières années, nos fans n'ont pas été gâtés par les performances du club. L'heure est venue de leur offrir un peu de bonheur", promet Amos Frimpong, capitaine des Porcupines. Le troisième club algérien de cette Ligue des champions, l'ES Sétif, a terminé troisième du dernier championnat d'Algérie et doit sa participation au tournoi continental à son statut de tenant du trophée. Il débutera la défense de son titre continental contre les Gambiens du Real Banjul.

Au premier tour, la Tunisie sera représentée par le CS Sfaxien et l'Espérance de Tunis, opposés respectivement à l'AC Semassi (Togo) et au Cosmos de Bafia (Cameroun). Quant aux Égyptiens d'Al Ahly, détenteurs du record de triomphes en Ligue des champions avec huit trophées, ils se déplaceront au Rwanda pour y défier l'APR. La principale inquiétude de l'entraîneur de la formation du Caire, Juan Gariedo, concerne l'un de ses joueurs clés, Walid Soliman, qui s'est blessé à l'entraînement.

Le palmarès des clubs sud-africains en Ligue des champions se résume à un sacre, celui des Pirates en 1995, pour trois finales disputées. Cette année, les deux représentants de la Nation arc-en-ciel dans la compétition seront les Kaizer Chiefs et les Sundowns. Les Chiefs accueillent le Raja de Casablanca et devront pour ce match se passer du Zimbabwéen Matthew Rusike, suspendu. Les Sundowns, battus en finale de l'édition 2001 par Al Ahly, seront en déplacement chez les Congolais du TP Mazembe, quadruples vainqueurs de l'épreuve. "Quand vous jouez là-bas, il faut être blindé. Tout peut arriver. Vous devez être prêt physiquement et mentalement, car c'est un gros défi", prévient De Sa au sujet du déplacement des Sundowns à Lubumbashi. "Les Sundowns ont une bonne équipe, mais ça ne fait pas tout. L'atmosphère là-bas est vraiment très chaude."

Neuvième et dernier représentant nord-africain de ce premier tour, le Moghreb Tétouan aura fort à faire face aux Kano Pillars, triples vainqueurs de l'épreuve. Le match aura lieu dans une dizaine de jours seulement, le club nigérian ayant demandé un report suite à une attaque à main armée qui a fait cinq blessés dans ses rangs récemment.