• L'AS Monaco poursuit son aventure dans le dernier carré de la Ligue des champions de l'UEFA
  • Pas de remontada acte II pour le FC Barcelone face à la Juventus
  • Le vainqueur de la C1 représentera l'Europe à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, EAU 2017

Le conte de fées européen de l'AS Monaco aura au moins deux nouveaux chapitres après la qualification pour le dernier carré face au Borussia Dortmund. Du côté du FC Barcelone, les supporters n'ont pas eu droit à une nouvelle histoire à rebondissements avec happy end contre la Juventus. FIFA.com fait le point sur les deux derniers quarts de finale de la Ligue des champions 2017, de ce mercredi 19 avril.

L'affiche
AS Monaco 3:1 Borussia Dortmund
Enthousiasme, discipline et confiance : le cocktail monégasque a encore épaté la galerie, et il n'a pas mis longtemps pour faire ses effets, avec encore une fois le même ingrédient magique en ouverture : Kylian Mbappe Lottin. Trois minutes, c'est le temps nécessaire au prodige pour ouvrir la marque après un travail de Benjamin Mendy (3', 1:0). Marco Reus et Nuri Sahin, avec une frappe sur le poteau, répondent peu après mais Radamel Falcao frustre à son tour les Allemands après un service de Thomas Lemar (17', 2:0). C'est dur, cruel et impressionnant.

Dortmund a besoin de 20 minutes pour se remettre de cette double douche froide juste avant la mi-temps, et de moins de trois minutes pour marquer au retour des vestiaires. Ousmane Dembelé étale sa technique en mouvement, et Reus sa classe (48', 2:1) pour entretenir l'illusion en deuxième mi-temps. Les Allemands doivent inscrire deux buts mais les Français manient trop bien l'art de la défense et de la contre-attaque. La volonté visiteuse ne pèse pas lourd face au bloc local, compact et autoritaire, qui s'offre même une dernière occasion de faire la fête avec Valère Germain (81', 3:1), à peine entré au jeu. Monaco a encore une fois croqué sa victime avant de la maîtriser. Les Français ne seront pas pris de haut dans le dernier carré. Ils y accèdent par la grande porte pour la quatrième fois de leur histoire.

L'autre rencontre

FC Barcelone 0:0 Juventus

Hors de question pour la Juventus de vivre à son tour l'expérience du Paris Saint-Germain. Le Barça veut croire à une nouvelle remontada mais les Italiens ne laissent rien passer. Mieux, la Vieille Dame montre que la meilleure défense, c'est souvent l'attaque, avec Miralem Pjanic en chef d'orchestre. Les Espagnols ont besoin de 20 minutes pour trouver leurs sensations sans pour autant secouer le bloc italien.

Le deuxième acte commence comme le premier : la Juventus à l'attaque et en contrôle. Lionel Messi tente en vain de surprendre la défense italienne, à l'image de ses coéquipiers qui multiplient les frappes non cadrées. Le scénario de l'impossible s'éloigne à mesure que les minutes s'égrènent. Les Blaugranas sont portés vers le but de Gianluigi Buffon mais le cœur y est de moins en moins malgré les encouragements de leurs supporters. La Juve n'a jamais été inquiétée au Camp Nou, une performance presque aussi belle que sa victoire 3:0 de l'aller. Les Italiens sont prêts pour un nouveau gros morceau au tour suivant.

La stat
23 - Comme le nombre de secondes nécessaires à Germain pour inscrire le troisième but de l'ASM.