• C’est la première fois qu’un club remporte deux Ligues des champions d’affilée
  • En s’imposant 1:4 face à la Juventus, le Real Madrid porte son total à 12 titres
  • En décembre, les Madrilènes disputeront aux Émirats Arabes Unis leur 4ème Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

Depuis le passage de la Coupe d’Europe au format Ligue des champions en 1992/93, aucune équipe n’était parvenue à conserver son titre. Mais le Real Madrid a enfin conservé son trône européen après sa victoire 4:1 face à la Juventus lors de la finale de Cardiff, le 3 juin. Ce douzième titre va permettre aux Espagnols de relever un nouveau défi en décembre : devenir le premier club à remporter deux Coupes du Monde des Clubs consécutives.

Si la Vieille Dame a compliqué la tâche du Real au cours d’un premier acte qui aura vu Mario Mandzukic (27') répondre par une superbe frappe au but initial de Cristiano Ronaldo (20'), les hommes de Zinedine Zidane ont donné un récital en seconde période, Casemiro (61'), puis à nouveau Ronaldo (64'), et enfin Marco Asensio (90') se chargeant d’alourdir le score.

Les moments-clés du tournoi

Deux séries radicalement opposées : Les statistiques des Merengues sont impressionnantes. Ils totalisent 12 Coupes d’Europe en 15 finales jouées. Mieux encore, lors des six dernières qu’ils ont disputées, ils ont à chaque fois soulevé le trophée. La dernière finale internationale perdue par le Real reste la Coupe Intercontinentale contre Boca Juniors en 1998. La Juve continue elle aussi une série, celle-ci est bien plus négative : sept finales de Coupe d’Europe perdues sur neuf, dont les cinq dernières consécutives.

Le chemin du douzième titre : L’équipe de Zinedine Zidane est montée en puissance au cours d’un tournoi qui l’a d’abord vue concéder trois nuls en phase de groupes (deux contre le Borussia Dortmund et un face au Legia Varsovie), puis enchaîner les victoires à partir des huitièmes de finale, à l’exception de la demi-finale retour face à l’Atlético de Madrid (défaite 2:1). Hormis ce match contre les Colchoneros, le Real a remporté tous les autres, face à Naples, au Bayern Munich et à la Juve.

Une machine à marquer : Le Real est arrivé à Cardiff en tant que meilleure attaque de la compétition. Le club espagnol a de nouveau fait parler la poudre face à une Juventus qui, avant la finale, n’avait pourtant encaissé que trois buts en 12 rencontres.

Le porte-bonheur Zidane : Après seulement 20 matches de Ligue des champions en tant qu’entraîneur, il possède déjà deux titres, un record inédit. Aux côtés de l’Espagnol Juan Villalonga, Zidane est l'un des deux seuls entraîneurs à avoir gagné deux Coupes d’Europe lors de leurs deux premières saisons sur le banc. Le Français a su gérer à la perfection un groupe composé de fortes personnalités pour achever la saison avec des joueurs au sommet de leur forme.

L’intouchable Cristiano : Son doublé en finale lui a permis, avec 12 buts, de terminer meilleur buteur du tournoi pour la sixième fois - Lionel Messi l’a été à cinq reprises - et pour la cinquième fois consécutive. En outre, Ronaldo devient le premier joueur à avoir marqué lors de trois finales de Ligue des champions. Le Portugais rejoint également le club prestigieux des joueurs ayant disputé et remporté quatre finales, dont font partie Andrés Iniesta et Clarence Seedorf.

Domination espagnole : Pour la quatrième année consécutive, le roi d’Europe est un club espagnol. Le Real a gagné la Ligue des champions en 2014, 2016 et 2017, tandis que le Barça a remporté celle de 2015. Par ailleurs, l’Espagne totalise 17 Coupes d’Europe, soit cinq de plus que l’Italie et l’Angleterre.

La stat
4 -
 la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats Arabes Unis 2017 marquera la quatrième participation du Real Madrid. Les Merengues possèdent deux titres, conquis en 2014 et 2016, et ont terminé à la quatrième place en 2000. En cas de victoire aux EAU en décembre prochain, ils égaleront le record de trois titres détenu par leur rival, le FC Barcelone.

Entendu…
"Il y a beaucoup de talent, mais finalement, beaucoup de travail. Ça a été déterminant. Quand on est conscient qu’on peut accomplir de grandes choses à force de travail, on y parvient. Je suis extrêmement fier de tout le monde. L’élément décisif, c’est que chacun a apporté sa pierre à l’édifice. C’est la clé de notre succès cette année" - 
Zinedine Zidane, entraîneur du Real Madrid, avec lequel il a remporté deux Ligues des Champions, une comme entraîneur et une comme joueur