LE FILM DE LA JOURNÉE - La Slovaquie s'est relancée dans la course à un huitième de finale en mettant la Russie au pied du mur ce mercredi 15 juin. Défaits 2:1, les Russes ne comptent qu'un seul point avant leur dernière sortie dans le Groupe B. Dans le Groupe A, la Roumanie et la Suisse ont gardé la main sur un second tour (1:1), avant de voir la France s'imposer dans la douleur face à l'Albanie (2:0), et s'assurer de passer la phase de groupes.

Les résultats
Russie 1:2 Slovaquie
Roumanie 1:1 Suisse
France 2:0 Albanie

L’analyse
Certaines défaites sont plus difficiles à avaler que d'autres. Le revers contre le Pays de Galles avait laissé un goût amer à des Slovaques en jambes, qui se sentaient tout sauf inférieurs pour leur première sortie dans l'UEFA EURO 2016. Le cocktail slovaque était donc annoncé corsé pour la Russie avec deux ingrédients redoutables : Vladimir Weiss et Marek Hamsik. Ils ont fait la différence, le premier profitant d'un service sur un plateau du second. Ils inversaient ensuite les rôles, le milieu offensif de Naples mystifiant des Russes réduits au rôle de spectateurs. Ils se réveillaient trop tard avec un but de Denis Glushakov. La Russie devra l'emporter contre le Pays de Galles pour poursuivre son aventure.

La Roumanie et la Suisse se sont quittées avec un point et le sourire. Après avoir fait le dos rond face aux vagues offensives suisse, les Roumains ont ouvert la marque sur penalty par Bogdan Stancu. Tout sauf abattue, la Nati a remis du cœur à l'ouvrage avant d'être récompensée peu avant l'heure de jeu grâce à une demi-volée d'Admir Mehmedi. Elle se monopolisait ensuite le ballon, alors que les Roumains restaient à l’affût sur contre-attaque. La Suisse a pris une option sur la qualification avant le choc contre son voisin français pour la première place du groupe. De son côté, la Roumanie a gagné le droit de rêver à un huitième de finale en cas de performance face à l'Albanie.

La France a encore joué à se faire peur. Après avoir frustré la Roumanie dans les dernières minutes, elle a réservé le même sort à une Albanie appliquée et disciplinée. Les Bleus ont d'abord proposé une copie brouillonne en première mi-temps où ils n'ont pas trouvé le cadre d'Etrit Berisha. Le second acte débute avec un sentiment de révolte mais la première occasion est albanaise et termine sur le poteau. Le réveil français tardait mais se matérialisait par une tête d'Antoine Griezmann dans les derniers instants, puis dans la foulée une ultime frappe de Dimitri Payet. La France décroche son billet pour les huitièmes de finale grâce un à second happy end, et après un nouveau film à suspense. 

Le moment-clé
Pour leur deuxième sortie, Roumains et Suisses ont montré le même visage devant le but adverse que lors de la première. Si la Nati a encore fait sauter le verrou une fois, elle a surtout longtemps tourné autour de très près, et pour rien. Haris Seferovic, Fabian Schär et Blerim Dzemaili ont notamment fait connaissance avec le gardien Ciprian Tatarusanu. Un scénario qui a rappelé la valse des actions manquées par les Suisses face à l'Albanie. La lanterne rouge est elle prévenue pour son dernier match dans le Groupe A : les Roumains savent faire la différence des 11 mètres. Stancu a encore inscrit le seul but des siens dans son nouvel exercice préféré.

La stat
13 - La Russie a concédé son 13ème revers dans un EURO. Elle se retrouve à une défaite du record (14) détenu par le Danemark. Les Russes ont encaissé au moins un but lors de leurs sept dernières rencontres dans le tournoi continental.

Entendu…
"Je pense qu'Hamšík évolue à ce niveau depuis longtemps. C’est un leader d’équipe avec Martin Škrtel. Il a réalisé un match superbe, en marquant un but incroyable. Il est devenu de plus en plus intelligent dans son jeu et je pense qu’il est prêt pour jouer dans une plus grande équipe encore" - Ján Kozák, sélectionneur de la Slovaquie

A venir
Groupe B
Angleterre - Pays de Galles (15h00)
Groupe C
Ukraine - Irlande du Nord (18h00)
Allemagne - Pologne (21h00)