Passée la déception du premier match contre le Pays de Galles (2:1), la Slovaquie a su redresser la barre contre la Russie (1:2) pour aborder au mieux son dernier match du Groupe B de l'UEFA EURO 2016 ce lundi 20 juin face à l'Angleterre. Un adversaire que le défenseur Martin Škrtel connait bien.

Le capitaine slovaque joue à Liverpool depuis 2008. Véritable taulier des joutes de Premier League, il partage son quotidien avec Adam Lallana, Jordan Henderson et Daniel Sturridge et connait les Three Lions par coeur. "Ce n'est pas une situation habituelle pour moi mais nous sommes des professionnels et ça fait partie du boulot. Chacun sera à 100% pour défendre son équipe et fera de son mieux pour l'emporter", annonce-t-il.

Est-ce que celui que les fans des Reds surnomment "Terminator" fera parler son légendaire engagement physique face à ses coéquipiers de club ? "Toujours !", sourit le gaillard d'1m91, qui sort toutefois d'une saison pauvre en temps de jeu et marquée par des blessures. "Nous verrons bien ce que ça donne. Je les connais, ils me connaissent… Mais le match ne se résumera pas à ça. Ce sont deux pays qui vont s'affronter et l'Angleterre possède l'une des meilleures équipes du monde. Il n'y a pas d'amis dans un match de foot comme celui là. On peut être amis avant ou après le match, mais pas sur le terrain".

"Sturridge est un grand joueur", reconnait le défenseur de 31 ans à propos du buteur providentiel contre le Pays de Galles. Mais pas question de faire une fixation sur son compagnon de vestiaire ou sur qui que ce soit. "Il n'y a pas que Sturridge, Jamie Vardy ou Harry Kane. Il n'y a pas que les attaquants où les milieux de terrain, c'est 11 joueurs que nous devons battre !"

Škrtel sait bien que face aux stars anglaises, son équipe aurait tort de se focaliser sur les individualités. Les Slovaques, qui n'ont rien à perdre pour leur première participation à l'épreuve, continueront à miser sur ce qui fait leur force. "Les petits pays ont probablement un meilleur esprit de cohésion, surtout quand ils affrontent des grandes nations", explique-t-il. 

"La pression sera sur les Anglais même si je pense qu'ils sont assez expérimentés pour y faire face. Tout se jouera sur le terrain et je pense que nous pouvons reproduire notre performance contre la Russie. Nous avons montré du coeur, du caractère et de la motivation", souligne le quadruple Footballeur slovaque de l'année. 

Et même lorsqu'il s'agit d'évoquer la star offensive Marek Hamšík, auteur d'une passe décisive et d'un but contre la Russie, Škrtel préfère rester dans le registre collectif. "Il n'a pas fait que marquer. Pendant 90 minutes, il a travaillé pour l'équipe. Il a très bien joué et c'est un élément très important pour nous". Un élément que les défenseurs anglais, eux, n'ont pas la chance de connaître.