Pas moins de cinq chocs au sommet, entre le premier et le second d'un groupe, sont au programme de la quatrième journée, du 14 au 16 novembre, des qualifications pour l'UEFA EURO 2016.

La palme revient aux surprenants leaders du Groupe A où Tchèques et Islandais se sont déjà offert les Pays-Bas. Même scénario dans le Groupe F, où la Roumanie et l'Irlande du Nord ont gagné deux fois à l'extérieur, mais aussi dans le Groupe G entre l'Autriche et la Russie, toujours invaincus au même titre que leur dauphin suédois.

Le Groupe H de l'Italie, avec le revenant Mario Balotelli, passera son premier test relevé face à la Croatie alors que l'Angleterre, qui reçoit la Slovénie dans le Groupe E, aura l'occasion de creuser un premier écart substantiel.

Le programme complet des rencontres

L’affiche
République Tchèque - Islande, Groupe A, dimanche 16 novembre, Plzen, Doosan Arena de Plzen, 20h45 (heure locale)

Depuis que le Suédois Lars Lagerbäck a pris les rênes de l'Islande en octobre 2011, les insulaires ont gagné 84 places dans le Classement mondial FIFA/Coca-Cola pour se hisser au 28ème rang et échouer de peu en barrage de Brésil 2014 contre la Croatie (0:0, 0:2). Son football est basé sur des contres rapides, des tirs de loin et une grande vitesse d'exécution. Et surtout, plus aucun complexe. La Turquie (3:0), la Lettonie (3:0) et les Pays-Bas (2:0) en ont fait l'expérience. L'Islande est en train de bousculer la hiérarchie. Elle passera un nouveau test significatif contre des Tchèques qui retrouvent des couleurs, comme l'illustrent leurs victoires sur les Pays-Bas (2:1), en Turquie (2:1) et au Kazakhstan (4:2). Le sélectionneur Pavel Vrba sera néanmoins privé de trois joueurs cadres : David Bicik, Luka Vacha et David Limbersky.

A voir
- L'Irlande du Nord, qui s'est déjà imposée en Hongrie (2:1), mais aussi en Grèce (2:0), va défier la Roumanie elle aussi invaincue et victorieuse en Grèce (1:0) et en Finlande (2:0) mais qui paradoxalement a laissé filer deux points à domicile contre la Hongrie (1:1).

- Ses "cousins" de la République d'Irlande ont eux aussi entamé ces qualifications à 100 à l'heure avec deux victoires mais aussi un nul en Allemagne (1:1). Ils se rendront en Ecosse pour rester à la hauteur de la Pologne, qui compte également sept points, et pour conserver les trois points d'avance sur la Nationalmannschaft.

- Le Groupe G est sans doute le plus ouvert avec trois équipes toujours invaincues. La Russie de Fabio Capello effectuera un déplacement très délicat chez le leader autrichien, privé de son défenseur David Alaba pour deux mois au moins. La Suède pour sa part, qui n'a marqué que quatre buts jusqu'à présent, effectuera un déplacement délicat au Monténégro.

Le programme complet des rencontres

Le saviez-vous ?
Roulez jeunesse Vicente del Bosque, le sélectionneur de l'Espagne, a procédé à six changements par rapport au dernier match de la Roja, pour cause de blessures mais aussi d'essais. La nouvelle vague de l'Espagne, en pleine mutation, est symbolisée par l'attaquant de la Juventus Alvaro Morata (23 ans), le milieu de terrain de Malaga Ignacio Camacho (24 ans) et le petit meneur de jeu du Real Madrid, Isco (22 ans).

Panne offensive : La Bosnie-et-Herzégovine, qui caracolait en tête au classement des meilleures attaques lors des qualifications pour Brésil 2014, n'a inscrit que deux buts en trois matches et sera privée de son attaquant vedette Edin Dzeko, blessé, pour se rendre en Israël.

Ce jour-là
Le 16 novembre 1994 à Séville, l'Espagne s'imposait largement face au Danemark (3:0) sur des buts de Miguel Nadal, Donato et de Luis Henrique, l'actuel entraineur du FC Barcelone. Mais l'aventure ibérique se terminait en quart de finale le 22 juin 1996 à Wembley face à l'Angleterre (0:0, 2:4 t.a.b.).

Le joueur
Claudiu Keserü connaît une seconde jeunesse. Après avoir passé dix saisons discrètes en France, l'attaquant épanche sa soif de buts depuis son retour au Steaua Bucarest avec qui il a réussi un sextuplé contre Panduri (6:0) le 15 août dernier avant d'inscrire en 12 minutes le hat-trick le plus rapide dans l'histoire de l'UEFA Europa League le 18 septembre contre les Danois d'Aalborg (6:0). Il entend désormais fêter à sa façon sa deuxième sélection contre l'Irlande du Nord, le dauphin de la Roumanie dans le Groupe F.

La stat
99 - Comme le nombre de sélections de Wayne Rooney qui devrait fêter sa 100ème sélections contre la Slovénie. Le buteur de Manchester United (219 buts en 448 matches) a déjà inscrit 43 buts sous le maillot des Trois Lions depuis sa première sélection le 12 juin 2003 contre l'Australie.

Entendu...
"Etre menés pendant le match, nous y sommes habitués. Mais si nous perdons, je quitterai mon poste" - Guus Hiddink, sélectionneur des Pays-Bas

Votre opinion !
Comment expliquez-vous les débuts difficiles en qualifications des Pays-Bas ?

Le programme complet des rencontres