Poumon financier et commercial du Brésil, São Paulo est également la plus grande ville du pays (1 523 km²) et l'une des plus peuplées au monde (plus de 11 millions d'habitants). Située au sud-est du Brésil, São Paulo est surnommée Terra da Garoa (la terre du crachin) en raison de son instabilité météorologique et de ses ondées généreuses.

La vocation industrielle de São Paulo a attiré des multitudes de migrants au tournant du 19ème siècle. Par conséquent, la capitale de l'état de São Paulo est de loin la plus métissée du Brésil. D'après les études, ce sont plus de 100 ethnies différentes qui ont contribué à bâtir l'économie la plus puissante de pays, générant à elle seule 12,26% du PIB national.

Mais les affaires ne sont pas l'unique atout de São Paulo : cette ville truffée de gratte-ciels vertigineux est également un carrefour culturel renommé où se concentrent musique, expositions et gastronomie (plus de 12 000 restaurants recensés). Toute l'agglomération de Sampa regorge aussi de sites touristiques comme le ravissant centre historique, le quartier japonais de Liberdade, le parc Ibirapuera et plusieurs centres commerciaux réputés.

On ne s'étonnera donc pas que la zone urbaine de São Paulo abrite les deux aéroports les plus actifs d'Amérique du Sud : Congonhas et l'aéroport international André Franco Montoro - couramment désigné sous le nom d'aéroport Guarulhos ou Cumbica

Football
São Paulo est le berceau du football brésilien. C'est ici que le Britannique Charles Miller a introduit le beau jeu en terre brésilienne en 1894, avant de contribuer à sa rapide diffusion aux quatre coins du pays.

Trois des plus grands clubs brésiliens viennent de São Paulo : Corinthians, Palmeiras et São Paulo, qui comptabilisent à eux trois 14 championnats brésiliens. Corinthians et São Paulo ont tous deux été sacrés champions du monde des clubs, en 2000 et 2005 respectivement. D'autres clubs historiques comme Portuguesa de Desportos et Juventus complètent le tableau.

La plus vaste enceinte de la ville, le stade Morumbi, a accueilli plusieurs matches de l'édition inaugurale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA en 2000. Le stade Pacaembu, qui appartient à la municipalité, recèle quant à lui un fantastique musée du football. Six rencontres de la Coupe du Monde de la FIFA 1950 s'y étaient déroulées. Palmeiras possède son propre stade, le fameux Palestra Italia.